Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Mesures pour l'apprentissage : un plan "encourageant" pour les CFA de Moselle

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Invité de France Bleu Lorraine ce vendredi, le directeur des CFA de la Chambre des métiers et de l'artisanat de la Moselle Thierry Ancel espère que les mesures gouvernementales en faveur de l'apprentissage permettront à la filière de surmonter la crise du coronavirus.

Le gouvernement débloque des primes à l'embauche pour soutenir l'apprentissage
Le gouvernement débloque des primes à l'embauche pour soutenir l'apprentissage © Maxppp - Guillaume BONNEFONT

Le plan d'aide du gouvernement annoncé jeudi pour soutenir la filière apprentissage satisfait le directeur des CFA de la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de la Moselle (implantés à Metz, Forbach et Thionville). 

Retrouver la dynamique

Pour Thierry Ancel, "ces mesures sont encourageantes." Ce plan prévoit des primes à l'embauche revalorisée et étendue à toutes les entreprises jusqu'au 28 février 2021. Il s'accompagne également d'aides pour les CFA et de mesures pour valoriser l'entrée dans l'apprentissage dont la très bonne dynamique de ces derniers mois a été brutalement stoppée par la crise du coronavirus.

"On était dans l'inquiétude" poursuit Thierry Ancel. "Les entreprises sont dans une situation de crise économique. Leur préoccupation actuelle c'est plutôt la relance des marchés et des clients que de se projeter dans le recrutement d'apprentis."

Des annonces qui tombent également bien puisque c'est de juin à septembre la pleine période pour signer les contrats.

Les apprentis aussi sur le front

Les apprentis des CFA de Moselle ont également dû s'adapter au calendrier sanitaire. Si ceux qui travaillent dans le secteur des aides à la personne (coiffure, esthétique...) ont subi des mesures de chômage partiel comme les autres salariés, ceux qui se destinent aux métiers de l'alimentaire ne se sont pas arrêté. "Je tiens à leur rendre hommage, parce qu'ils ont contribué à ce que nous ayons du pain dans les boulangeries, de la viande dans les boucheries. Ils étaient eux aussi sur le front" souligne Thierry Ancel. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess