Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Metz : faire revenir les enseignes de bricolage, d’électro-ménager dans le centre-ville

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Ils ont un plan pour Metz la commerçante, la chambre de commerce et d'industrie et la fédération des commerçants ont dévoilé leur stratégie pour soutenir le centre-ville. Première réussite : avoir réuni toutes les associations de commerçants ainsi que Muse.

La rue Serpenoise, l’emblème de Metz la commerçante.
La rue Serpenoise, l’emblème de Metz la commerçante. © Radio France - François Pelleray

Metz, France

A ce jour, environ 70 magasins sur près de 600 sont vides dans le centre de Metz, soit un taux de 11,9% de vacance commerciale. Et de grandes enseignes ont annoncé leur départ, Kiabi et C&A. Alors, pour la première fois, 10 associations de commerçants plus le centre Saint-Jacques, les galeries Lafayette et le centre Muse se sont retrouvés ce lundi pour tenter de parler d'une même voix.

Ce qu'il manque selon le président de la chambre de commerce et d’industrie Fabrice Genter, "ce sont _des enseignes de bricolage, d'électro-ménager_, ce sont des activités qui avaient quitté le centre alors qu’elles y ont leur place. Mais aussi des activités de loisirs comme un escape game, une grande salle de sport, des salles de jeux pour les enfants et enfin des activités de bien-être et de santé". 

Carte des magasins vides et occupés dans le centre de Metz. - Aucun(e)
Carte des magasins vides et occupés dans le centre de Metz. - CCI de la Moselle

Les magasins de vêtements populaires sont en déclin. La preuve C&A va quitter la rue Serpenoise, l'axe emblématique de Metz la commerçante mais qui souffre, surtout à l'entrée, près de la colonne Merten et cela donne une mauvaise image. En Fournirue ne se porte pas bien non plus, contrairement aux rues des Clercs, de la Tête d'or, du Grand cerf, et aux places Saint-Louis et Saint-Jacques qui remplissent leurs terrasses.

40% des clients de Muse viennent de l’extérieur

Ce constat est dressé avec le nouveau mastodonte que beaucoup voient comme un concurrent, le centre commercial Muse. Le directeur de la fédération des commerçants tente de réconcilier tout le monde, Pascal Schons : "Ce centre attire chaque samedi 40% de gens qui ne sont pas de Metz et qui ne venaient pas chez nous avant. Donc, à chacun de savoir profiter de ce nouveau flux".

Le mois dernier, des membres de l'association de commerçants Metz coeur de ville manifestaient sous les fenêtres du maire. Aujourd'hui, ils écoutent et restent prudent. Ils attendent des actes et vite. Ils ont obtenu un coup de pouce pour financer le stationnement de leurs clients. Le prix du parking est un point clef reconnait le président de la fédération des commerçants, Alain Steinhoff : "Mais le stationnement à Metz est intéressant entre midi et 14 heures car c’est gratuit sur la voie publique. Certes, le prix du stationnement est élevé mais la ville de Metz est _loin d’être la plus chère_. Après, il y a des réajustements à faire sur les tarifs et nous le ferons au fur et à mesure". 

Reste le prix des loyers, trop élevés. Mais impossible d'agir là-dessus, le marché est libre. On observe quand même que les droits d'entrée commencent à disparaître chez certains.