Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Les bars et les restaurants de Metz s'organisent en vue d'une ouverture des terrasses à la mi-mai

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Les bars et les restaurants, fermés depuis le 28 octobre dernier, s'organisent pour être prêts à rouvrir les terrasses de leur établissements. Le chef de l'état avait fixé la mi-mai comme horizon pour un retour à une vie plus normale dans le pays.

Des mosellans s'impatientent de retrouver les terrasses de la place Saint-Louis à Metz
Des mosellans s'impatientent de retrouver les terrasses de la place Saint-Louis à Metz © Radio France - Natacha Kadur

Les professionnels du secteur de la restauration espèrent des annonces du gouvernement d'ici la fin de semaine prochaine pour autoriser la réouverture des terrasses de leurs établissements à la mi-mai. À Metz, certains gérants veulent anticiper la reprise mais attendent des précisions sur le protocole sanitaire qui s'appliquera.

Clients et restaurateurs optimistes 

Sur la Place Saint-Louis, des clients s'attardent ce samedi , debout au soleil avec leur café à emporter, et veulent y croire : « Il ne reste plus que quinze jours, trois semaines, non ? Après c'est fini, tout le monde mange dehors. Et après on fera la fête », espère Thierry, sandwich à la main. 

On croise les doigts pour le beau temps - Karine, gérante

Derrière le comptoir de l'établissement Le Wengé, Karine et Jean-Yves ont repris quelques réflexes grâce à la vente à emporter, et n'attendent plus que le signal du top départ : « On est prêts ! , explique Karine, il n'y a plus qu'à sortir la terrasse et la nettoyer. Comme on a eu du temps, on a fait des travaux. Toute la mise en place des verres, tout ça, tout est fait. On a fait des pré-commandes pour être sûrs d'avoir notre marchandise, et on croise les doigts pour le beau temps! » , explique la gérante. 

Des précisions attendues sur le protocole 

Laurent Gaspard, qui dirige le bar-restaurant des Trappistes, Place de Chambre, a lui aussi pu remettre en route certains de ses équipements grâce à la vente à emporter, mais il reste encore du travail et des incertitudes selon lui : « Est-ce-qu'on sera autorisés à utiliser des menus en papier ?  Regarder une carte de restaurant avec un QR code, c'est très compliqué, moi je vais faire des menus jetables. Y'aura-t-il aussi une application pour signaler qu'on est passé dans l'établissement ? On ne sait pas du tout, on est perdus dans le protocole. » 

Je vais faire des menus jetables - Laurent, restaurateur 

Si les employés bénéficient des mesures de chômage partiel, les gérants ont aussi du mal à évaluer leur besoins en personnel temporaire : « On attend vraiment le dernier moment, on a déjà mis des annonces, et après on fera des promesses d'embauche, mais pour faire faire des essais aux gens c'est compliqué aussi », explique Karine, du Wengé

Autre facteur d'incertitude : la météo. Les restaurateurs comptent sur le beau temps pour remplir leurs terrasses, et espérer rentabiliser un peu la reprise de leur activité. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess