Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Meymac : l'unique point relais colis du centre-ville est supprimé

-
Par , France Bleu Limousin

A Meymac en Haute-Corrèze il n'y aura plus dès ce vendredi de point relais colis dans le bourg. La société Relais Colis a décidé de retirer le service à l'unique magasin du centre- ville qui l'assurait, l'épicerie tenue par Mélanie Flament. Une décision qu'elle regrette. Elle a lancé une pétition.

L'épicerie PêlMêl était le seul magasin a disposer d'un point colis dans le centre-ville de Meymac. Il en existe deux autres, de deux autres enseignes, assurées par des grandes surfaces éloignées du bourg
L'épicerie PêlMêl était le seul magasin a disposer d'un point colis dans le centre-ville de Meymac. Il en existe deux autres, de deux autres enseignes, assurées par des grandes surfaces éloignées du bourg © Radio France - Philippe Graziani

Mélanie Flament a reçu la nouvelle par mail. Relais Colis a décidé de lui retirer après ce 31 décembre le service de retrait de colis de son épicerie PêlMêl située en plein centre-ville de Meymac. L'entreprise explique qu'il s'agit d'une réorganisation de son activité qui ne permet plus d'assurer la livraison des colis dans la commune de Haute-Corrèze. Deux autres communes du département sont d'ailleurs dans la même situation : Perpezac-le-Noir et Bugeat.

Plus qu'un complément de revenus

Une décision qui ne ravit pas la commerçante. Bien que, avec 30 ou 40 colis par jour, le service lui rapportait 60 à 100 euros par mois, cela ne met pas du tout son commerce en péril. Mais le relais colis c'était bien plus selon Mélanie Flament. "Ça a vraiment l'avantage de faire une publicité pour le magasin" souligne-t-elle. Et mieux encore : c'est un élément important de dynamisme du bourg. "C'était un moyen de faire venir les gens en centre-ville et du coup se rappeler de tous les petits commerces qui sont là."

Un dynamisme pour tout le centre-ville

Et le commerce du centre-ville se porte d'ailleurs de mieux en mieux depuis ces dernières années assure Mélanie Flament avec de nombreux  magasins qui ont ouvert. D'où l'amertume du maire de Meymac de voir fermer ce point relais que lui aussi juge essentiel pour l'attrait commercial de sa commune. Philippe Brugère souligne que cette suppression "va dans le même sens que beaucoup d'autres mesures qui là sont imparties à l'État et qui viennent renforcer cet abandon des zones rurales." Les Meymacois l'ont d'ailleurs bien pris comme ça. Mélanie Flament vient de lancer une pétition contre cette fermeture du point relais. Elle a déjà recueilli 150 signatures. La société Relais Colis de son côté assure qu'une solution est à l'étude pour remettre peut-être le service à Meymac.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess