Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Confinement : le chef étoilé Michel Sarran, "débouté, dégoûté" après avoir perdu contre son assureur

-
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

Le chef étoilé toulousain contestait devant la justice le refus d'AXA de l'indemniser, pour la perte d'exploitation liée à la fermeture imposée par le confinement. Le tribunal de commerce de Toulouse a rejeté sa demande ce mardi. Michel Sarran va faire appel.

Michel Sarran, dans son restaurant du boulevard Armand Duportal à Toulouse.
Michel Sarran, dans son restaurant du boulevard Armand Duportal à Toulouse. © Maxppp - XAVIER DE FENOYL

Au milieu de ses vacances, "très loin" de Toulouse, Michel Sarran a toutefois décroché son téléphone ce mardi après-midi pour répondre à France Bleu Occitanie. Le chef cuisinier toulousain a réagi à la décision du tribunal de commerce de Toulouse, sur le litige qui l'opposait à AXA.

Michel Sarran contestait l'attitude de son assureur, qui a refusé de l'indemniser pour la perte d'exploitation liée à la crise sanitaire. Son restaurant, comme tous ceux de France, a dû fermer à cause du confinement, et de la situation inédite.

AXA se défendait en indiquant que la situation exceptionnelle empêchait toute indemnisation, et n'était pas prévue par le contrat signé avec le restaurateur.

Le tribunal de commerce de Toulouse a rejeté la demande de Michel Sarran ce mardi. "C'est la caricature des contrats dont il faut lire les petites lignes jusqu'au bout" s'indigne le restaurateur toulousain, après avoir appris la décision. "On en a marre de ça !" s'exclame-t-il, "en colère".

Michel Sarran va faire appel de la décision du tribunal de commerce de Toulouse. Lui juge que "les assurances n'ont pas joué pendant cette crise, et n'ont pas montré de solidarité". Il estime avoir perdu 200.000 euros dans cette crise.

Un contrat qui "n'a pas vocation à indemniser une épidémie généralisée au territoire"

Cette décision du tribunal de commerce de Toulouse s'explique par le type de contrat souscrit, explique AXA France, qui "prend acte de [cette] décision favorable". Le chef toulousain a souscrit à un contrat d'assurance standard, qui "n'a pas vocation à indemniser une épidémie généralisée au territoire voire à une pandémie comme celle du Covid-19".

AXA aurait pu en effet indemniser Michel Sarran si la contamination avait été limitée à son établissement seul. "Dès lors, la garantie perte d’exploitation en raison de la fermeture administrative du seul établissement de l’assuré pour cause épidémique est un événement probable et rentre bien dans le cadre de la couverture d’un risque aléatoire et permet à l’assuré de mobiliser sa garantie."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess