Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Michelin : les salariés ne peuvent pas refuser une augmentation salariale

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

1.770 salariés de Michelin France avaient accepté le report de leur augmentation de salaire en 2020. Un report qui n'est pas possible vient de trancher le tribunal judiciaire de Clermont-Ferrand.

Fabrication d'un pneu Michelin, usine de Cataroux à Clermont-Ferrand, le 29 avril 2019. Contrôle manuel du pneu avant la cuisson.
Fabrication d'un pneu Michelin, usine de Cataroux à Clermont-Ferrand, le 29 avril 2019. Contrôle manuel du pneu avant la cuisson. © Radio France - Emmanuel Moreau

Après la crise sanitaire, qui va fortement peser sur l'exercice 2020, Michelin cherche des moyens pour limiter l'impact financier sur ses comptes. Le groupe a négocié auprès des syndicats un avenant à l'accord collectif de l'entreprise pour reporter les augmentations salariales de cette année à 2021. Seule la CFDT a signé cet avenant, insuffisant pour qu'il puisse s'appliquer. Michelin a donc lancé un appel au volontariat pour proposer à ses salariés ce report d'augmentation d'une année.

1.770 salariés en France ont accepté cette proposition, qui ne concernait pas les plus bas salaires. La CFE-CGC a donc saisi le tribunal judiciaire de Clermont-Ferrand en référé. Il s'est prononcé le 30 juin dernier et a invalidé ce report d'augmentation salariale. Le syndicat note avec satisfaction qu'un salarié ne peut pas renoncer individuellement à un accord collectif qui lui est plus favorable

Michelin a indiqué qu'il ferait appel de cette décision mais qu'il ne s'opposerait pas au jugement. Autrement dit, les salariés concernés vont bénéficier de l'augmentation prévue; elle sera versée à partir de la paye du mois de septembre, avec effet rétroactif au 1er mai. Mais le groupe estime que ses arguments sont fondés juridiquement, c'est pourquoi il fait appel, en comptant bien obtenir raison sur le fond. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess