Économie – Social

Michelin valide ses bons résultats 2016 et prépare l'avenir

Par Emmanuel Moreau, France Bleu Pays d'Auvergne vendredi 19 mai 2017 à 16:03

Jean-Dominique Senard, le patron de Michelin, face aux actionnaires
Jean-Dominique Senard, le patron de Michelin, face aux actionnaires © Radio France - Emmanuel Moreau

C'est un des rendez-vous incontournables du mois de mai. L'Assemblée Générale des actionnaires Michelin a fait le plein de Polydôme ce vendredi. Ils ont approuvé les résultats de l'année 2016 à la quasi-unanimité.

L'Assemblée Générale

Ils étaient 1650 actionnaires présents, en grande majorité des retraités clermontois de Michelin. Mais ils ne représentent qu'une petite partie des votants par rapport aux grands actionnaires, institutionnels ou non, ou encore tous les actionnaires qui votent par correspondance. Ils ont eu droit à une présentation détaillée de l'activité de la Compagnie Générale des Etablissements Michelin en 2016, aux passages obligés de ce genre d'assemblée, rapport d'activité et comptes, à un voyage à distance en Amérique du Sud à travers la présence du groupe sur ce continent, et bien sur au discours du président de Michelin, Jean-Dominique Senard.

Onze résolutions étaient soumises au vote des actionnaires, toutes adoptées à une majorité écrasante. Mais le moment le plus attendu est toujours celui des questions de la salle. Il y en a eu une dizaine. Des questions très appliquées et parfois techniques, notamment sur la cybersécurité après les attaques de la semaine dernière, les risques politiques et économiques dans certaines régions du monde ou encore des cas plus personnels.

Les chiffres

En 2016, Michelin a réalisé un chiffre d'affaire de 20 milliards 907 millions d'€uros avec un résultat net (bénéfice) d'1,667 milliard. Un résultat approuvé à 99,83% par les actionnaires. Le dividende augmente, il est de 3,25 €uros par action, un dividende en hausse régulière depuis 2010 où il était de 1,78 €uro (2,85 €uros en 2015). Cette fois, les actionnaires ont validé ce choix à 99,73%. Le dividende sera payé aux actionnaires dans une semaine.

Les résultats de 2016 sont bons et ceux de 2017 devraient l'être tout autant. Le premier trimestre a été marqué par une augmentation des ventes: +5% pour le tourisme, +8% pour les poids-lourds et de 9 à 11% de hausse pour les spécialités. L'ensemble du marché du pneu progresse mais Michelin fait mieux que ses concurrents. Ces bons résultats s'expliquent en partie par la hausse annoncée des prix au 1er juillet prochain, afin de répercuter l'augmentation du prix du caoutchouc. Les acheteurs font des stocks d'ici là, ce qui dope les ventes. Pour le second semestre de l'année, les ventes devraient baisser mais cette baisse devrait être compensée grâce à une marge plus importante.

La rémunération de Jean-Dominique Senard

La rémunération du patron de Michelin doit être validée par l'Assemblée Générale. Elle a donc été présentée en détail aux actionnaires. Jean-Dominique Senard percevra une rémunération fixe: 1.100.000 €uros. Ensuite, il percevra une part variable (avec deux indicateurs différents) pour un total de 1.700.597 €uros. Enfin une part d’intéressement à long terme de 495.116 €uros et l'avantage que représente sa voiture de fonction, estimé à 8.000 €uros. Un total de 3.303.713 €uros, validé à 96,32% des actionnaires. A noter que Jean-Dominique Sénard ne bénéficie pas de stock-options.

La rémunération du président du conseil de surveillance, Michel Rollier, a également été adoptée: elle est de 90.000 €uros.

La réorganisation à venir

Cette Assemblée Générale a surtout été l'occasion pour Jean-Dominique Senard d'en dire un peu plus sur la nouvelle organisation à venir du groupe. Le projet suscite des inquiétudes, ce que comprend le patron de Michelin.

Quand on parle de réorganisation, c'est normal que les gens se posent des questions et s'inquiètent. Je vais tout faire pour les rassurer. Nous allons considérablement simplifier la vie des équipes sur le terrain.

L'organisation de Michelin sera découpée en dix régions à travers le monde (dont deux pour l'Europe) et 14 lignes business mondiale. Jean-Dominique Senard explique qu'il y aura moins de hiérarchie afin de rendre plus d'autonomie aux équipes. Une simplification de l'organisation qui doit encore être discutée avec les représentants du personnel. Elle devrait entrer en vigueur le 1er janvier prochain.

Fermeture de La Combaude

Il n'en a pas été question lors de l'Assemblée Générale mais elle s'est terminée au moment même où l'atelier de La Combaude produisait son dernier pneu. Il est sorti de production à 12H05 ce vendredi. Un atelier spécialisé dans les pneus rechapés. 330 salariés y travaillaient. Un tiers est parti en préretraite. Les autres ont pratiquement tous été muté sur un autre site clermontois. Un des salariés de La Combaude a lui accepté un poste à Pneus Laurent, le site de rechapage que Michelin possède à Avallon dans l'Yonne.

Reste à savoir ce que deviendra le site de La Combaude, 24 hectares à la sortie de Clermont-Ferrand. 35 salariés vont encore y travailler pendant quelques mois, le temps de tout démonter et de nettoyer les locaux. Des salariés qui ensuite prendront leur retraite.