Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Microsoft va supprimer 18.000 emplois dans le monde

jeudi 17 juillet 2014 à 14:28 Par Marina Cabiten, France Bleu

Microsoft a annoncé jeudi la suppression de 18 000 emplois dans le monde d'ici un an. L'entreprise compte 127 000 salariés et c'est le plus grand plan social de son histoire.

Le site Microsoft d'Issy-les-Moulineaux près de Paris
Le site Microsoft d'Issy-les-Moulineaux près de Paris © MaxPPP

Le groupe informatique américain Microsoft a annoncé jeudi la suppression de 18.000 emplois d'ici un an, soit 14% de ses effectifs mondiaux et les plus grosses coupes jamais réalisées dans son histoire. 

À l'origine, le rachat de Nokia  

Cette restructuration, liée en grande partie (12.500 postes) à l'intégration du fabricant de téléphones portables Nokia que Microsoft vient de racheter, va se traduire par des charges avant impôts de 1,1 milliard à 1,6 milliard de dollars, qui seront étalées sur les quatre prochains trimestre, a précisé le groupe dans un communiqué. Il promet des indemnisations à tous les salariés concernés ainsi que des aides à la reconversion dans certaines régions.    

"Simplification"

Le plus gros plan social de Microsoft jusqu'ici remontait à 2009, où il avait annoncé 5.800 suppressions d'emplois. Stephen Elop, l'ex-patron de Nokia désormais chargé des activités dans les appareils de Microsoft, explique que le groupe veut aujourd'hui se concentrer sur "la constitution d'un marché pour Windows Phone" , le système d'exploitation mobile de Microsoft, qui a du mal à se faire une place sur un marché dominé par Apple et le système Android de Google. Le directeur général de Microsoft Satya Nadella dit aussi viser une "simplification" de l'organisation du groupe, "pour accélérer les flux d'information et les prises de décision" . Dans les échanges électroniques précédant l'ouverture de la Bourse de New York, l'action Microsoft gagnait 3,06% à la mi-journée.