Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Mineurs non accompagnés : les éducateurs spécialisés de l'aide sociale à l'enfance de la Mayenne sont débordés

-
Par , France Bleu Mayenne

Les éducateurs spécialisés de l'aide sociale à l'enfance de la Mayenne sont fatigués. C'est le service du conseil départemental qui prend en charge les jeunes migrants non accompagnés. Mais il n'y a pas assez d'éducateurs spécialisés en ce moment.

Le service de l'aide sociale à l'enfance du département de la Mayenne à Laval.
Le service de l'aide sociale à l'enfance du département de la Mayenne à Laval. © Radio France - Charlotte Coutard

L'aide sociale à l'enfance de la Mayenne est-elle au bord de l'implosion ? C'est le service du conseil départemental qui prend en charge les mineurs isolés, ces jeunes migrants non accompagnés, livrés à eux même, sans parents, dans notre département. Leur nombre a été multiplié par huit ces dernières années : ils étaient 28 en 2012, 230 sept ans plus tard. 

Des éducateurs spécialisés en nombre insuffisant...

Cinquante-huit agents du département sont en charge d'un accompagnement éducatif, et dix personnes travaillent au Sésame, le Service Éducatif Spécialisé dans l'Accompagnement des Mineurs Étrangers. 

Selon nos informations, 230 jeunes sont actuellement pris en charge par ce service prévu à l'origine pour 120 jeunes, presque le double de la capacité d'accueil. Ils sont accompagnés par six éducateurs spécialisés, chaque éducateur doit donc suivre le dossier d'une quarantaine de jeunes. Et la situation s'est aggravée cet été à cause des vacances, avec seulement deux ou trois éducateurs présents chaque semaine. 

"J'ai des rendez-vous qui sont prévus mais il n'y a pas d'éducateur pour y aller. Il faut plus d'éducateurs. Quand on manque d'éducateurs, les choses ne vont pas comme il faut. Je les vois fatigués, parce qu'il n'y a pas assez d'hommes" - Mory, originaire de Côte d'Ivoire.

Reportage France Bleu Mayenne de Charlotte Coutard

Résultat, des retards qui s'accumulent dans le traitement des dossiers et dans les déménagements. Des jeunes ont pu faire leur rentrée, mais sans fournitures scolaires ni tickets de bus. Et certains agents sont épuisés, il y a eu plusieurs arrêts maladies ces dernières semaines. Les personnels demanderaient trois éducateurs spécialisés supplémentaires.

... mais aucun recrutement envisagé

Mais pour Elisabeth Doineau, il n'est pas prévu de recruter car la situation est temporaire selon la conseillère départementale en charge des mineurs non accompagnés. "Ces difficultés sont venues dans un premier temps du fait que l'été, c'est une période de vacances pour nos agents. Il y a aussi la rentrée scolaire et professionnelle des jeunes. J'entends bien les difficultés des uns et des autres, mais on espère bien retrouver d'ici quelques semaines un rythme moins soutenu", explique l'élue. 

Elle pointe également des difficultés de recrutement. "C'est difficile de trouver un personnel qui soit parfaitement adapté pour cet accompagnement. Ce n'est pas un accompagnement classique de l'aide sociale à l'enfance, il faut avoir une certaine expérience. Or aujourd'hui il est difficile de recruter ce profil. Et puis on sait que c'est une situation temporaire, faire des contrats précaires, ce n'est une habitude du conseil départemental. C'est sans doute au détriment, peut-être, de nos agents, mais c'est un surplus de travail qui est saisonnier", estime Elisabeth Doineau.

La réponse d'Elisabeth Doineau, conseillère départementale de la Mayenne.

Faute de personnel, l'accueil pour des mineurs isolés rue Solferino à Laval a fermé cet été. Aucune réouverture n'est prévue dans l'immédiat. Par ailleurs, certains jeunes sont hébergés dans des hôtels du département, car il n'y a plus de place dans les appartements et les résidences habitat jeune de Laval, Senonnes et Évron.

Le collectif Hébergeur Solidaire et le Réseau Éducation Sans Frontière ont envoyé une lettre au président du département de la Mayenne Olivier Richefou, non pas pour critiquer les éducateurs spécialisés disent-ils, mais pour dénoncer le manque de moyens. 

Il faut savoir que parmi les 230 jeunes étrangers suivis par l'aide sociale à l'enfance, il y a 49 contrats jeunes majeurs. Il ne sont plus mineurs, mais ils sont malgré tout encore accompagnés par le département de la Mayenne jusqu'à leur 21 ans, pour qu'ils puissent terminer leur formation.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu