Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

400 avocats observent une minute de silence à la cour d'appel de Caen contre la réforme des retraites

Après avoir jeté leurs robes noires aux pieds de leur ministre la semaine dernière, les avocats du ressort de la cour d'appel de Caen se sont rassemblés pendant l'audience solennelle de rentrée. Ils ont cette fois observé une minute de silence pour défendre leur régime autonome de retraite.

Près de 400 avocats des barreaux du ressort de la cour d'appel ont observé une minute de silence dans la salle des pas perdus de la cour d'appel de Caen pendant l'audience solennelle de rentrée.
Près de 400 avocats des barreaux du ressort de la cour d'appel ont observé une minute de silence dans la salle des pas perdus de la cour d'appel de Caen pendant l'audience solennelle de rentrée. © Radio France - Nolwenn Le Jeune

Caen, France

Une nouvelle action des avocats contre la réforme des retraites ce vendredi à Caen : venus des trois départements du ressort de la cour d'appel - Calvados, Manche et Orne - ils étaient entre 400 et 500. Et ils ont observé une minute de silence en marge de l'audience solennelle de rentrée de la juridiction.

Le premier président de la Cour d'appel de Caen, Jean-Luc Stoesslé, vient de déclarer ouverte l'audience solennelle de rentrée. C'est le moment que choisissent les bâtonniers des six barreaux du ressort de la cour d'appel, Caen, Lisieux, Argentan, Alençon, Coutances et Cherbourg pour se lever en silence et quitter la salle. 

"Nombre d'entre nous ne survivrons pas à la réforme des retraites"

Dans la salle des pas perdus, les attendent près de 400 avocats alignés en robe noire. "Nous avons quitté symboliquement l'audience solennelle pour montrer ce que serait une justice sans avocats, lance Emmanuelle Duval bâtonnière de Lisieux. Nombre d'entre nous ne survivra pas à la réforme des retraites qui nous est annoncée. L'heure est grave. En l'honneur de notre serment et de notre attachement à la justice et à la défense des plus fragiles, observons une minute de silence". 

La semaine dernière, les avocats caennais avaient jeté leur robe devant leur ministre, Nicole Belloubet. Cette fois, tous les avocats du ressort de la cour d'appel de Caen les ont rejoints pour montrer une détermination massive. Gaël Balavoine, bâtonnier de Caen, explique que "ce qui est en jeu c'est l'accès au droit, cela pose des difficultés graves qui excèdent la profession d'avocats et qui concernent chacun d'entre nous". 

Gaël Balavoine, bâtonnier de Caen (au centre) et Emmanuelle Duval, bâtonnière de Lisieux à sa gauche devant les avocats rassemblés sur les marches de la cour d'appel. - Radio France
Gaël Balavoine, bâtonnier de Caen (au centre) et Emmanuelle Duval, bâtonnière de Lisieux à sa gauche devant les avocats rassemblés sur les marches de la cour d'appel. © Radio France - Nolwenn Le Jeune

Mercredi, le gouvernement a proposé de maintenir la caisse spécifique de retraite des avocats au sein d'un régime universel. La longue salve d'applaudissements qui a conclu l'action des avocats montre que la proposition n'est pas vraiment vécue comme une avancée par les intéressés. Le bras de fer continue.

Le projet de réforme prévoit notamment de doubler les cotisations retraite (de 14 à 28%) pour les avocats gagnant moins de 40 000 euros par an, et les pensions, actuellement au minimum de 1 400 euros net, passeraient à 1 000 euros, selon le Conseil national des barreaux. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu