Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Mise à l'eau du Suffren, 300 embauches, nouveaux bâtiments : Naval Group en ébullition en 2019 à Cherbourg

lundi 4 février 2019 à 16:47 Par Jacqueline Fardel, France Bleu Cotentin

Le site de Naval Group à Cherbourg continue sa montée en puissance depuis 2017. L'année 2019 sera celle de la sortie des ateliers du premier Suffren, dans le cadre du programme Barracuda. Le premier des six nouveaux sous-marins nucléaires d'attaque français sera mis à l'eau cet été

Alain Morvan, le directeur du site cherbourgeois de Naval Group, annonce encore plus de 300 embauches en 2019
Alain Morvan, le directeur du site cherbourgeois de Naval Group, annonce encore plus de 300 embauches en 2019 © Radio France - Jacqueline FARDEL

Cherbourg-en-Cotentin, France

Et cinq autres programmes sont en cours sur le site cherbourgeois : les contrats avec l'Australie, l'Inde et le Brésil, l'étude des futurs SNLE (sous-marins nucléaires lanceur d'engins)  de troisième génération et la déconstruction des anciens. 

Les embauches vont donc continuer assure Alain Morvan, le directeur du site cherbourgeois, sur le même rythme qu'en 2017 et 2018 où les effectifs ont grimpé de plus de 10 % chaque année.

Plus de 300 embauches en 2019

Le site veut renforcer ses capacités pour préparer l'avenir et va continuer à  recruter après les 350 embauches de 2018 . Au moins 300 personnes devraient être embauchées dans les mois qui viennent. On sera donc sur la même tendance que ces deux dernières années  et ça devrait continuer sur le même rythme en 2020 assure la direction. 

Alain Morvan, le directeur de Naval Group à Cherbourg veut renforcer capacités et compétences pour préparer l'avenir. - Radio France
Alain Morvan, le directeur de Naval Group à Cherbourg veut renforcer capacités et compétences pour préparer l'avenir. © Radio France - Jacqueline FARDEL

"Comme en 2018 nous recherchons des compétences dans tous les domaines et pour tous les niveaux, donc des ouvriers de production, des techniciens de production et en ingénierie et des ingénieurs pour l'ensemble des projets d'étude, nombreux ici à Cherbourg. Alain Morvan, directeur de Naval Group à Cherbourg. 

Montée en puissance 

Le site cherbourgeois du groupe est en pleine ébullition alors que le personnel achève en ce moment le Suffren, le premier de la série des Barracuda. La mise à l'eau attendue cet été à Cherbourg. Le site qui gère aussi la montée en puissance du programme d'étude des SNLE troisième génération et du programme avec l'Australie avec des recrutements et un nouveau bâtiment tournés vers l'ingénierie.

Job dating fin mars

Naval Group va aussi recherche encore des techniciens et des ouvriers. Un job dating est prévu le 29 mars

Naval Group continue aussi de proposer des formations spécifiques pour répondre à ses besoins, en soudeurs ou encore en intégrateur projeteur, ceux qui réalisent en 3 D les maquettes des sous-marins. Une troisième promotion sera ouverte en septembre prochain à Chebrourg.

Aujourd'hui plus de 4000 personnes travaillent sur le site, 2700 personnes de Naval Group et 1300 sous-traitants.