Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Mise en vente de l'usine Jacob Delafon dans le Jura : Bruno Le Maire va "regarder le dossier"

-
Par , France Bleu Besançon

Le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire s'engage à "regadrer le dossier" Jacob Delafon, après l'annonce de la mise en vente de l'usine de Damparis (Jura) par le groupe Kohler. Il a été alerté par le député LR du Jura Jean-Marie Sermier.

Bruno Le Maire, le ministre de l'économie, le 4 septembre 2020.
Bruno Le Maire, le ministre de l'économie, le 4 septembre 2020. © Radio France - Benoît Dequevauviller

Les élus se mobilisent les uns après les autres, avec leurs armes, après l'annonce de la mise en vente de l'usine Jacob Delafon à Damparis, près de Dole. Le député Les Républicains du Jura, Jean-Marie Sermier, a interpellé le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, pendant la réunion de la commission des affaires économiques de l'Assemblée Nationale, ce mercredi.

Nous serons très attentif à préserver notre production" - Bruno Le Maire

Dans sa réponse, Bruno Le Maire reconnaît que "la céramique est une activité critique, qui est utilisée dans beaucoup d'autres applications" comme l'aéronautique, la santé ou le dentaire.Le ministre de l'Economie se dit "très attentif à préserver notre souveraineté, notre production." Il promet alors de "regarder, dans cet état d'esprit là, le dossier signalé."

151 emplois sont menacés dans ce berceau historique de la marque Jacob Delafon. Le groupe Kohler a annoncé la mise en vente du site vendredi dernier, ainsi que celui de Reims. La direction a été reçue par le maire de Damparis et le président du Grand Dole en début de semaine. 

Une usine en déficit 

Sur France Bleu Besançon, le vice-président de Kohler France Laurenz Giannoni a confié que l'usine de Damparis n'était pas à l'équilibre depuis plusieurs années. Il a pointé du doigt la concurrence féroce venue de l'étranger (Inde, Turquie...) avec des coûts de production très compétitifs. Il promet que le groupe Kohler fera tout son possible pour trouver un repreneur.

Les syndicats et les salariés attendent désormais le prochain CSE extraordinaire, prévu le 15 septembre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess