Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Mobiky-tech à Saint-Lô : du redressement judiciaire aux recrutements ?

-
Par , France Bleu Cotentin

Audience au tribunal de commerce de Coutances ce mardi 8 octobre pour les vélos électriques Mobiky-tech La filiale d'Easybike avait été placée en redressement judiciaire le 25 juin, pour cessation de paiement. Mais le contexte a changé.

Le vélo electrique
Le vélo electrique © Radio France -

Mobiky-tech commercialise des vélos électriques sous les marques Easybike mais aussi Solex et Matra, ou en sous-traitance. La société, installée depuis 2015 dans des locaux financés par Saint-Lô Agglo, craignait une liquidation judiciaire après son placement en redressement judiciaire le 25 juin 2019 

Des embauches prévues

Mais la direction assure que les nouvelles sont rassurantes. L'activité a repris : l 'entreprise saint loise aujourd'hui tourne à plein régime assure la direction. Le groupe a décroché un contrat avec l'Allemagne, en sous-traitance,  et va produire jusqu'à 4000 vélos par mois; là où on en était à une centaine. 32 personnes travaillent actuellement sur le site; autant pourrait être embauchées. 

Des dettes apurées

Le contexte a donc bien changé depuis le mois de juin et le placement en redressement judiciaire. Une période d'observation de 6 mois avait été décidé. Elle a permis dit la direction d'apurer les dettes et de trouver des fonds, une levée de 4 millions d'euros promis par un actionnaire. C'est ce que devra vérifier ce mardi le tribunal de commerce de Coutances, qui pourrait donc, espère la direction de Mobicky, lever tout simplement la procédure judiciaire.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess