Économie – Social

Mobilisation contre l'austérité : 300.000 manifestants en France, selon la CGT

Par Marina Cabiten, France Bleu jeudi 9 avril 2015 à 8:42 Mis à jour le jeudi 9 avril 2015 à 18:00

Une manifestation contre l'austérité en novembre 2014
Une manifestation contre l'austérité en novembre 2014 © MaxPPP

Dire "stop à l'austérité" et au blocage des salaires : les salariés étaient appelés jeudi par quatre syndicats - CGT, FO, FSU, Solidaires - à une grande manifestation nationale à Paris et à des arrêts de travail, sans grandes perturbations attendues. La CGT a compté 300.000 manifestants, dont 120.000 à Paris.

Quatre syndicats appellaient jeudi les salariés à ne pas travailler, pour protester contre l'austérité. Une manifestation nationale était également organisée à Paris l'après-midi. Selon la CGT, 300.000 personnes se sont rassemblées dans toute la France, dont 120.000 à Paris.

Perturbations principalement dans les écoles

Hormis dans le ciel, où l'appel à la mobilisation télescope un mot d'ordre lancé par le premier syndicat de contrôleurs aériens, les transports devaient fonctionner normalement. La SNCF comme la RATP prévoient un trafic normal sur leurs réseaux.     

Les écoles risquaient en revanche d'être perturbées : plusieurs organisations d'enseignants, dont le SNUipp-FSU (premier syndicat du primaire) et le Snes-FSU, principal syndicat du secondaire, avaient appelé à cesser le travail pour dénoncer notamment le blocage des salaires des fonctionnaires depuis 2010.   

Alors que Radio France est en grève depuis plus de trois semaines, un appel à la mobilisation a aussi été lancé à France Télévisions. Au total, près de 800 syndicats d'entreprises publiques et privées appellent à la grève, selon la CGT.

Plus de 250 cars de manifestants

Si FO met l'accent sur la grève, la CGT mise surtout sur la manifestation parisienne, pour "se faire entendre du gouvernement". La CGT avait prévu "plus de 250 cars" venant de toute la France pour acheminer les manifestants, qui emprunteront également le train. Plus de 80 défilés étaient aussi programmés en régions.     

Cette mobilisation vise à "lutter contre l'austérité et ses impacts destructeurs" , dénoncer le pacte de responsabilité ou encore le projet de loi "libérale" du ministre de l'Economie Emmanuel Macron.