Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Mobilisation des élus lorrains "pour éviter un scénario catastrophe" chez Saint Gobain PAM

Depuis l'annonce en février dernier par la direction de Saint Gobain PAM, de sa recherche de nouveaux partenaires, les inquiétudes sont importantes en Lorraine, où 2000 personnes sont employées. Aujourd'hui les élus se mobilisent pour obtenir des assurances sur l'avenir des sites.

Saint-Gobain PAM  représente 50 % du marché de la canalisation en Europe.
Saint-Gobain PAM représente 50 % du marché de la canalisation en Europe. © Maxppp - Alexandre Marchi

Lorraine, France

Lors d'un CCE, Comité Central d'Entreprise, en février dernier, la direction du groupe Saint-Gobain a fait savoir qu'elle recherchait de nouveaux partenaires pour Saint-Gobain PAM, fabricant de canalisations, qui emploie 2.000 personnes à Pont-à-Mousson, Blénod-lès-Pont-à-Mousson, Toul et Foug en Meurthe-et-Moselle. Depuis, de nombreuses inquiétudes sont exprimées, de nombreuses rumeurs circulent. 

Les élus demandent au PDG du groupe un rendez-vous en urgence 

Deux députés de Meurthe-et-Moselle le socialiste Dominique Potier et l'Insoumise Caroline Fiat écrivent au PDG du groupe Pierre-André de Chalendar, ils lui demandent un rendez-vous en urgence pour connaitre ses intentions sur l'avenir de la branche canalisation. Un courrier au nom de tous les élus concernés par le dossier. Un courrier a également été envoyé au ministre de l'Economie. 

Saint Gobain PAM, un bassin de production et une question européenne, selon le député Dominique Potier 

Le fabricant de canalisations en Lorraine représente aujourd'hui 50 % du marché de la canalisation en Europe. Pour le député Dominique Potier "le scénario catastrophe c'est la perte de contrôle et la perte de l'outil industriel sur les bassins de Pont-à-Mousson et le Toulois. Nous voulons travailler à une voie d'avenir, poursuit le parlementaire, la voie d'avenir c'est celle qui préserve la production et l'emploi, la voie d'avenir c'est celle qui préserve la souveraineté européenne en matière d'eau potable". Aujourd'hui le groupe représente 50% du marché européen de la canalisation. Parmi les rumeurs, l'arrivée de capitaux asiatiques.  "Est-ce que l'on peut perdre le contrôle sans conséquence d'une production aussi stratégique dans le développement durable, dans l'eau potable ?" interroge encore Dominique Potier. Pour le député, après le temps des rumeurs et des alertes, il faut aujourd'hui construire des solutions. 

La CGT de l'entreprise, de son côté, demande la réunion d'un CCE extraordinaire. Il devrait se tenir aux alentours de Pâques.