Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Mobilisation des enseignants d'Henri IV à Béziers pour dénoncer le départ de cinq assistants d'éducation

-
Par , France Bleu Hérault

À Béziers, 40 % des surveillants du lycée et collège Henri IV ne sont pas reconduits en septembre prochain. Les enseignants se mobilisent pour qu'ils soient maintenus à la rentrée, alors qu'une partie de l'équipe quitte le service de son plein gré. Une pétition a été lancée.

Le lycée Henri IV à Béziers
Le lycée Henri IV à Béziers © Radio France - Gaëlle Schüller

Le personnel de la cité scolaire Henri IV se mobilise ce jeudi 1er juillet à Béziers (Hérault). Depuis plusieurs jours, il dénonce le non-renouvellement du contrat de cinq assistants d’éducation (AED). Le plus ancien d'entre eux exerçait dans ce collège classée en REP, depuis quatre ans.  

Cette décision, prise par le proviseur, est jugée injustifiée par les représentants des enseignants ''d'autant qu'avec ces fins de contrat, l'équipe sera renouvelée à 65 %'' précise Said Bridaï. Ce service est composé de 14 surveillants. Quatre autres salariés ont décidé de quitter de leur plein gré cette équipe. Nous dénonçons aussi la méthode. ''Le chef d'établissement n'a pas trouvé le temps de recevoir les AED'' rajoute ce représentant d'enseignants. 

''Kamel le plus ancien des assistants a naturellement demandé un entretien au chef d'établissement pour avoir une explication d'autant plus que les entretiens préalables avec les conseillers principaux d'éducation (qui encadrent toute l'année le travail des AED) s'étaient bien déroulés. Ce dernier lui a répondu par mail qu'il n'était pas tenu réglementairement de fournir un motif et que son agenda ne lui permettait pas de recevoir l'intéressé dans les jours et les semaines qui viennent''.

Les enseignants de la cité scolaire, appuyés par les sections des syndicats SNES et SUD, appellent à un rassemblement sur le perron du lycée à 11h pour demander le réemploi de leurs collègues AED.

En attendant une pétition a été lancée pour les soutenir et exiger le maintien des contrats de ces cinq assistants.  De nombreux messages affluent pour soutenir les surveillants

Choix de la station

À venir dansDanssecondess