Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Mobilisation retraites : Haropa-port du Havre réagit aux blocages, grèves et dégradations

-
Par , France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)
Le Havre, France

La direction d'Haropa-les ports du Havre, Rouen et Paris-réagit après plus d'un mois et demi de conflit social, de blocages et grèves des ports. Elle parle de "situation préoccupante" pour les ports de l'axe Seine. Elle condamne également les dégradations et occupations illégales de bâtiments.

Photo issu du compte Facebook de l'Union Locale CGT du Havre
Photo issu du compte Facebook de l'Union Locale CGT du Havre - UL CGT du Havre

A la veille de la présentation de la réforme des retraites en conseil des ministres, les Grands Port Maritimes Français sont toujours à l'arrêt forcé. Nouvelle opération "port mort"  lancé par la CGT depuis mercredi et jusqu'à vendredi soit la troisième fois en trois semaines. La direction de l'ensemble des ports Paris-Rouen-Le Havre, Haropa, est enfin sortie de son silence après plus d'1 mois et demi de grèves, blocages et incidents.

Une "situation préoccupante"

Pour les ports de l'Axe Seine "situation préoccupante" avec de "très graves perturbations" selon Haropa qui s'exprime via un communiqué de presse. Une direction qui appelle à la responsabilité collective de chacun. Ce qu'ont déjà fait de nombreuses instances économiques locales, chefs d'entreprise, hommes et femmes politiques qui depuis des semaines alertent sur une catastrophe économique en cours. 

Impossible d'avoir des précisions sur le port du Havre, 1er de France pour le trafic de conteneur. Haropa qui représente donc les trois ports Le Havre-Rouen-Paris, évoque la perte de 100 000 conteneurs et de 300 emplois sans préciser pour chaque port. De même 227 escales ont été annulées ou retardées depuis décembre et le début des blocages; 110 trains ont également été impactés. Haropa parle donc de "conséquences lourdes" pour tout l'axe Seine sans pouvoir chiffrer ou estimer le coût global de ce conflit.

Des dégradations ? 

Au port du Havre, il y aurait eu des dégradations mais Haropa ne précise pas lesquelles, seulement que des plaintes ont été déposées. Pour Laurent Delaporte, représentant CGT des travailleurs portuaires au Havre, il n'y a pas eu de dégradations : 

ECOUTEZ Laurent Delaporte représentant CGT des travailleurs portuaires

De quelles dégradations le directeur du port parle ? A part les tags qui sont des moyens d'expressions, rien de casser...

Dans la nuit de mardi à mercredi, des militants ont allumé différentes fenêtres du siège du Grand Port Maritime du Havre pour y faire apparaître CGT. Sur l'occupation illégale du siège administratif du port du Havre, même réponse de Laurent Delaporte :

C'est symbolique, c'est montrer que la CGT au port est ultra-représentative"

ECOUTEZ Laurent Delaporte

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu