Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Moins de casse que prévu à la sucrerie d'Eppeville dans la Somme

-
Par , France Bleu Picardie

Les salariés craignaient la fermeture du site d'Eppeville dans la Somme, la direction annonce que 46 postes sont maintenus sur place. Les autres seront transférés vers l'usine de Roye à vingt kilomètres.

46 des 132 postes sont finalement conservés sur place.
46 des 132 postes sont finalement conservés sur place. © Radio France - Elodie Touchais

Eppeville, France

St Louis sucre a présenté son plan de suppression de poste, ce mardi, à Paris. Le groupe prévoit 130 suppressions de postes dans toute la France.  

46 salariés conservés à Eppeville

Dans la Somme, Eppeville conserverait finalement 46 des 132 salariés du site. Cependant, l'usine stoppera son activité de production après le printemps 2020, pour se limiter à des activités de déshydratation et de stockage. 19 ouvriers resteront donc sur place, ainsi que 27 employés des services centraux. 

Les 76 autres salariés, affectés à la production, se verraient proposer un reclassement à "poste équivalent", sur le site de Roye, ce qui suscite des inquiétudes

S'ils acceptent la mutation, ces salariés seront accompagnés, notamment avec des aides au déménagement, des indemnités kilométriques sur trois ans, ainsi qu'un maintien de salaire, en cas de perte de salaire, sur trois ans également. Ceux qui la refuseront se verront licencier pour motif économique. 

Incertitude pour les producteurs de betteraves 

Reste l'incertitude pour les producteurs qui fournissent l'usine : "Les betteraves actuellement traitées par la sucrerie d'Eppeville le seraient à Roye, avec un ajustement de volume", indique sans plus de précision Saint-Louis Sucre à l'AFP.

La sucrerie d'Eppeville dans la Somme - Radio France
La sucrerie d'Eppeville dans la Somme © Radio France - Eric Turpin