Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Moins de foie gras dans les rayons pour les fêtes, mais pas de pénurie dans les Landes

lundi 18 décembre 2017 à 4:02 - Mis à jour le lundi 18 décembre 2017 à 7:30 Par Hajera Mohammad, France Bleu Gascogne et France Bleu

Après les dernières crise de grippe aviaire, c'est une évidence : il y a moins de foie gras en vente cette année pour les fêtes de fin d'année. Mais pour les professionnels des Landes, pas question encore de parler de pénurie.

Après la grippe aviaire, il y a moins de foie gras dans les rayons pour les fêtes en 2017, mais pas de pénurie selon le Cifog.
Après la grippe aviaire, il y a moins de foie gras dans les rayons pour les fêtes en 2017, mais pas de pénurie selon le Cifog. © Maxppp - Alexandre MARCHI, /NCY

Mont-de-Marsan, France

Impossible d'imaginer des fêtes de fin d'année sans foie gras ! Pourtant avec les dernières crises de la grippe aviaire qui ont touché les exploitations du Sud-Ouest et particulièrement celles des Landes, le vide sanitaire qui a suivi, c'est un fait : il y a moins de foie gras cette année dans les rayons.

Moins de foie frais

Mais pas question de parler de pénurie pour Marie-Pierre Pé, directrice générale du Cifog, le Comité interprofessionnel des palmipèdes à foie gras. Elle reconnaît tout de même qu'il y a un manque pour le foie cru, celui qu'on achète pour préparer sa terrine soi-même. "Le foie frais de canard vient des animaux qui ont pu être élevés et gavés depuis la reprise de la production, c'est-à-dire depuis le 29 mai. Cette remise en reproduction s'est faite de façon graduée car il manquait des animaux et c'est ce qui explique le manque de production aujourd'hui", explique-t-elle. 

D'après le Cifog, la production de canards est en chute de 20% cette année par rapport à l'an dernier et même de près de 40% par rapport à 2015.

Même les plus grands producteurs sont touchés. Fabien Chevalier, directeur général de la maison Lafitte à Montaut, l'affirme : "En foie cru, on peut estimer que la disponibilité habituelle a baissé de 15 % à 20%. Tous les stocks ont été mis à mal." Mais il relativise : "On a du foie gras à vendre, que ce soit de la conserve, du mi-cuit, de la semi-converse ou du  produit surgelé, il y a ce qu'il faut pour servir le client. Juste un conseil : n'attendez pas le dernier moment pour acheter votre foie gras !"

Hausse des prix 

Forcément, qui dit moins de foie gras, dit prix en hausse. "Entre 10% et 15% de hausse sur le foie frais", selon Fabien Chevalier. Dans la boutique Lafitte de Mont-de-Marsan, le foie de canard cru et déveiné se vend en ce moment à 53 euros le kilos, c'est quatre ou cinq euros de plus par rapport à la même période, l'an dernier. 

"Cette hausse n'est pas forcément liée à la baisse des stocks, mais plutôt à l'augmentation de nos coûts de revient. Le fait qu'on a réalisé beaucoup de choses pour lutter contre l'influenza aviaire, à la fois en élevage chez nos producteurs et dans nos entreprises", explique le directeur de Lafitte à Montaut.