Économie – Social

Moins de touristes étrangers en France en 2016, à cause surtout des attentats

Par Xavier Louvel, France Bleu Touraine mercredi 24 août 2016 à 10:06

Jean-Marc Ayrault à la cave des producteurs de Montlouis-sur-Loire
Jean-Marc Ayrault à la cave des producteurs de Montlouis-sur-Loire © Radio France - Xavier Louvel

Attentats, inondations, grèves, pouvoir d'achat en berne. L'année 2016 n'est pas bonne pour le secteur du tourisme. Jean-Marc Ayrault est venu le confirmer ce mardi en région Centre-Val de Loire. Le nombre de touristes étrangers en France a chuté de 7% depuis janvier.

Jean-Marc Ayrault, ministre des affaires étrangères (en charge également du tourisme) était ce mardi en région Centre-Val de Loire. Il est d'abord allé à la Cave des producteurs de Montlouis-sur-Loire, avant les jardins de Chaumont-sur-Loire et le château de Chambord. Une occasion pour lui de tirer un bilan du tourisme.

Une baisse de 7% du nombre de touristes étrangers

Le nombre de touristes étrangers en France a chuté de 7% depuis le début de l'année par rapport à 2015 (selon Jean-Marc Ayrault, les chiffres sont relativement stables en régions et baissent surtout en Île-de-France). Les données ne sont pas bonnes, avec des baisses dans tous les secteurs. Les étrangers sont beaucoup moins venus, à cause des attentats, mais aussi de la météo.

"Les attentats expliquent en partie (ces) tendances décevantes", et "la perception du risque sécuritaire a eu une influence nette sur certaines clientèles, notamment les plus aisées, ou celles originaires d'Asie", sans oublier les difficultés économiques en Russie ou au Brésil.Jean-Marc Ayrault

Sur la région Centre-Val de Loire, l'hôtellerie n'a pas fait le plein. Des châteaux ont vu des baisses de fréquentation d'au moins 5%, plombés par l'absence d'une partie de la clientèle étrangère. C'est tout le secteur économique du tourisme qui est impacté (un secteur qui représente 50.000 emplois dans la région).

Une tendance confirmée sur le secteur de Bléré-Chenonceau, via la responsable de l'Office du tourisme de Chenonceaux Bléré Val de Cher, Audrey Marchal.

"On a de bons contacts avec le château de Chenonceau. Ils ont vraiment pâti des problématiques des attentats et des autres problèmes qu'a connu la France depuis le début de l'année. Par contre, on note une augmentation des touristes français, plutôt d'Ile-de-France et du grand-ouest. On espère qu'à fin septembre, on aura de bons chiffres, que la baisse des touristes étrangers ne sera pas trop importante et qu'elle pourra être compensée par les touristes français" - Audrey Marchal

Le château de Chenonceau, ce sont 850.000 visiteurs à l'année traditionnellement, dont 40% de touristes étrangers (de 150 nationalités différentes). Au-delà des attentats, il y a eu les inondations de juin qui ont conduit à des annulations. Mais face à la baisse globale des touristes en région Centre, il ne faut pas oublier l'aspect financier. Jamais l'office du tourisme de Chenonceaux n'avait eu autant de demandes pour des activités gratuites ou des bons de réduction, même de 5%.

Partager sur :