Économie – Social

Moncé-en-Belin : le boucher part à la retraite et paye son pot de départ !

Par Bertrand Hochet, France Bleu Maine mercredi 23 septembre 2015 à 17:58

© Radio France

Alain Grison cesse son activité après 28 ans passés dans la commune. Son commerce était une institution. Le boucher-charcutier organise un pot de départ, ce samedi soir pour ses clients. Les habitants ont installé une banderole pour lui dire "merci"!

La petite boutique, située près de la mairie, ne désemplit pas quelle que soit l'heure de la journée. Pour y accéder, il faut souvent faire la queue le long de la route qui traverse le bourg de Moncé-en-Belin. A l'heure de son départ en retraite, les habitants saluent le savoir-faire de leur boucher-charcutier, également éleveur de charolais. « La qualité avec le prix, on ne verra ça nulle part ailleurs ! Il n’y a qu’ici qu’on pouvait le trouver ! », témoigne une cliente. «L’homme est hyper sympa, très compétent, connaisseur », ajoute un autre client. Une commerçante de la commune ajoute : « tout le monde dit : c’est une catastrophe qu’il s’en aille ! ».

Pas de repreneur

Ce samedi 26 septembre, les clients devraient être nombreux au pot de départ, organisé à 18h, dans le jardin derrière la boucherie. L'invitation figure sur le mur, à côté de la caisse. Alain Grison aurait bien profité de l'occasion pour présenter son successeur. Mais il a cherché en vain un repreneur pendant deux ans. « J’avais trois ouvriers », explique l’artisan. « Si j’avais eu une plus petite affaire, j’aurais peut-être réussi à la vendre. Mon idée au départ était d’avoir un jeune repreneur et d’être avec lui pendant un an ou deux pour le lancer ».

Alain Grison a tout de même l’espoir que quelqu'un se manifeste. Un candidat sera peut-être attiré par l'affiche posée par des habitants à l'entrée de Moncé-en-Belin, route d'Arnage, un panneau pour dire merci au boucher pour ses « 30 ans de bons et loyaux services ».