Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Mondial de l'auto 2018 : le salon ouvre ses portes sur fond d'incertitudes pour le secteur

jeudi 4 octobre 2018 à 3:32 - Mis à jour le jeudi 4 octobre 2018 à 10:59 Par Viviane Le Guen, France Bleu

Le Mondial de l'Auto (4-14 octobre) ouvre ses portes ce jeudi à Paris. Le salon automobile qui fête ses 120 ans attire tous les deux ans plus d'un million de visiteurs et reste le plus fréquenté au monde, même si plusieurs grandes marques ont choisi de bouder l'événement cette année.

La Porshe Macan au salon de l'automobilie de Paris (octobre 2018)
La Porshe Macan au salon de l'automobilie de Paris (octobre 2018) © Maxppp - Daniel FOURAY

Le Mondial de l'auto ouvre ses portes au grand public ce jeudi Porte de Versailles à Paris. Le salon qui fête ses 120 ans dure jusqu'au 14 octobre. Plus d'un million de visiteurs sont attendus mais cette année, la fête est assombrie par l'absence de grandes marques, d'épineux défis technologiques à venir et l'épouvantail d'un Brexit "dur".

120e édition entre prospérité et angoisse

Après des années de croissance ininterrompue sur les trois principaux marchés mondiaux (Chine, Amérique du Nord et Europe), le rythme ralentit aux Etats-Unis et en Chine. Et en Europe, l'arrivée des dernières normes d'homologation et la perspective d'un Brexit sans accord commercial en avril 2019 suscite des inquiétudes. "Toutes les entreprises se préparent au pire, et espèrent le meilleur", selon le PDG de Renault-Nissan-Mitsubishi, Carlos Ghosn. 

D'autre part, les guerres commerciales déclenchées par le président américain Donald Trump avec notamment la Chine menacent de faire peser des coûts exorbitants sur la filière en la contraignant à revoir la répartition de ses usines dans le monde rappelle l'AFP. Les sanctions contre l'Iran ont aussi privé les groupes européens, et notamment français, d'un débouché prometteur, tandis que la chute des devises de plusieurs pays émergents pèse sur les comptes.

Autre défi pour le secteur, l'évolution des normes environnementales et le déclin rapide du diesel, qui contraint les constructeurs à électrifier leur gamme. Peugeot, notamment, présente sur son stand une série d'hybrides rechargeables. Renault, pionnier et leader de l'électrique, a présenté lundi soir sa nouvelle K-ZE, petite citadine à batteries pensée d'abord pour l'Empire du Milieu. Audi, avec sa nouvelle E-Tron, et Mercedes, avec l'EQC, répondent enfin à l'américain Tesla, qui expose sa Model 3 attendue pour 2019 en Europe.

Un salon délaissé par des grandes marques

Autrefois vitrines incontournables des nouveautés du secteur, les grands salons automobiles occidentaux, coûteux, ne font plus le plein de marques. S'il reste le plus fréquenté au monde, le Mondial de l'auto de Paris n'échappe pas à la règle. Une dizaine de constructeurs ont renoncé à tenir un stand cette année à la Porte de Versailles, des absents qui pèsent ensemble près de 40% du marché automobile européen (Volkswagen, Opel, Fiat, Jeep, Alfa Romeo, Ford, Nissan, Volvo, Mazda, Mitsubishi). Les salons historiques sont en effet concurrencés par d'autres modes de communication, notamment numériques, et par les salons des pays émergents, Chine en tête.

27 constructeurs  ont néanmoins répondu présents dont les marques de luxe Aston Martin, Jaguar, Ferrari, Lamborghini et Maserati. Près d’une cinquantaine de nouveautés sont exposées. Renouant avec la tradition des premières années, les deux roues sont exposés en même temps que les voitures et les organisateurs ont mis en place deux nouveaux événements : le Mondial de la mobilité pour le grand public, et le Mondial.Tech qui regroupe 64 startups du monde entier venues présenter leurs innovations aux professionnels.

Autre nouveauté, une piste d'essais sera ouverte aux visiteurs pour tester des vélos et trottinettes électriques. Les transports en communs sont aussi représentés. Enfin, le Mondial sera aussi sur la Place de la Concorde à Paris où le public pourra essayer des voitures électriques

Mode d'emploi

Le salon se déroule au Parc des expositions de la Porte de Versailles dans le 15e arrondissement de Paris. Il est ouvert de 10h à 20h et les organisateurs ont prévu six nocturnes. Coût de l'entrée : 18 euros  pour les adultes, 9 euros pour les 11- 17 ans, gratuit pour les enfants de moins de 11 ans. Retrouvez les horaires, les tarifs et le plan du salon ici.

France Bleu partenaire de l'événement