Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Monoprix : manifestation des salariés en colère devant l'un des magasins d'Issy-les-Moulineaux

-
Par , France Bleu Paris

Une centaine de personnes réunies ce samedi 5 mai, devant le magasin Monoprix du boulevard Gambetta à Issy-les Moulineaux, en soutien aux salariés. Ils sont une quinzaine à débrayer pour dénoncer leurs conditions de travail.

Les syndicats et les salariés de Monoprix réunis pour dénoncer leurs conditions de travail.
Les syndicats et les salariés de Monoprix réunis pour dénoncer leurs conditions de travail. © Radio France

Issy-les-Moulineaux, France

15 minutes de pause par jour, des horaires à rallonge pour remplacer les collègues absents, une exigence de polyvalence poussée à l'extrême... Les salariés du magasin Monoprix situé boulevard Gambetta, à Issy-les Moulineaux  en ont ras-le-bol. Après une première journée d'action le 9 mars dernier, pour la deuxième fois en moins de deux mois, ils se mobilisent pour faire entendre leur colère.

Des drapeaux CGT au milieu des rayons

Sur la soixantaine d'employés, une quinzaine ont débrayé symboliquement ce samedi 5 mai. Soutenus par les syndicats, la CGT en tête, ils se sont réunis devant leur magasin, avant de déambuler dans les allées pour interpeller les clients. En tout, près de 100 personnes ont manifesté pendant plusieurs heures, s'attirant les regards étonnés des gens venus faire leurs courses. 

Chaque salarié a son histoire, son exemple à donner sur ce qu'il vit au quotidien. "Les salaires sont vraiment bas, 1.100 euros par mois, pas plus" , soupire l'un d'entre eux. "On a que 15 minutes de pause par jour, mais le temps de badger, on a en tout sept minutes chrono pour manger le midi", ajoute un autre. "Je remplace très régulièrement mon chef, mais ma paie ne change pas !", s'énerve un troisième. "On est trois à porter une ceinture pour le dos dans le magasin", grimace un autre employé, souvent affecté au rayon des boissons, où les charges à porter sont quotidiennes.

La seule chose que la direction sait dire, c'est : "on a bien travaillé aujourd'hui, on a fait un bon chiffre". C'est toujours le chiffre, le chiffre !

"Le pire, ajoute un dernier salarié, c'est que nous travaillons dans un magasin qui fait des bénéfices. C'est ça qui est terrible".  Des témoignages que la direction n'a pas souhaité commenter. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu