Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : #MonSainté

#MonSainté : Châteaucreux, le quartier des extrêmes stéphanois

mardi 28 novembre 2017 à 22:15 Par Yves Renaud, France Bleu Saint-Étienne Loire

C’est sans doute le quartier le plus paradoxal de la ville de Saint-Étienne, un secteur ultra moderne qui sort de terre et à quelques dizaines de mètres de là, une zone en totale décrépitude

Un quartier en pleine reconstruction, mais pas partout
Un quartier en pleine reconstruction, mais pas partout © Radio France - Yves Renaud

Saint-Étienne, France

Suite aux propos de Laurent Wauquiez sur les "quartiers perdus" de Saint-Étienne, France Bleu vous emmène chaque jour jusqu'au 1er décembre dans un quartier différent de la ville. Le quartier de Châteaucreux, c’est le premier contact avec la ville quand vous descendez du train. Des grues, des immeubles en construction et le chantier de la troisième ligne de tram, tout laisse à penser que le Saint-Étienne de demain se réinvente ici.

Un chantier spectaculaire - Radio France
Un chantier spectaculaire © Radio France - yves renaud

Mais si au lieu de prendre le tramway pour le centre-ville, vous passez par les rues adjacentes, vous risquez de déchanter assez vite.

La rue ferdinand et ses multiples maisons abandonnées  - Radio France
La rue ferdinand et ses multiples maisons abandonnées © Radio France - yves renaud

En remontant vers la rue Ferdinand ou la rue Neyron, l’image n’est plus du tout la même. Visite sonore des lieux avec René un habitant du secteur :

René, un habitant de l'arrière du quartier au bord du crêt de roc

Les habitants sont bien conscients qu’on ne peut pas tout faire en même temps sur le quartier, mais ils se sentent quand même un peu abandonnés. C'est le cas de Cathy Carrassi, la gérante du bar restaurant "le Capriccio", situé au 13 de la rue Cugnot. Elle vit difficilement cette période de travaux dans le quartier.

Il y a donc deux quartiers dans le quartier……

L’ultra moderne qui fait son show et le très ancien qui risque d’attendre encore un bon moment son tour.

Côté chantier justement, les chiffres donnent un peu le tournis. On est en train de construire deux hôtels, 160.000 mètres carrés de logements pour 2.500 nouveaux habitants, 200.000 mètres carrés de bureaux. 9.000 emplois sont espérés sur le secteur. 40.000 mètres carrés d’espaces verts et publics sont également en rénovation... tout cela à l’objectif 2020.

Les habitants regardent avec un peu de distance ce quartier qui est en train de changer sous leurs yeux, avec les nuisances qui accompagnent ce changement.

Des habitants qui se sentent un peu oubliés

Petit coup de patte en passant contre les promoteurs du projet qui ont donné des noms anglais à tous les bâtiments du nouveau centre : Medic Center pour le futur centre médical, Cap City pour les logements, One Station pour les immeubles de bureau. Cette anglicisation était-elle bien nécessaire ?

Des bâtiments aux noms anglais ?  - Radio France
Des bâtiments aux noms anglais ? © Radio France - yves renaud

Ceux qui travaillent dans ce quartier, en revanche ont l’impression de participer à une véritable aventure. Du groupe Casino, en passant par la BNP , AG2R , le quotidien Le Progrès ou l’EFS (établissement français du sang), ils ont relevé le challenge il y a quelques années d’être des précurseurs en s’installant ici et aujourd’hui, ils voient avec satisfaction que leur pari fait des émules.Philippe est cadre d’une entreprise pionnière du quartier Châteaucreux.

Philippe apprécie tout particulièrement ce quartier en devenir

Ce quartier de Châteaucreux est présenté par tous les promoteurs comme la chance de reconversion de Saint-Étienne vers le tertiaire. Des activités qui étaient sous-représentées à l’orée des années 2000 par rapport à des villes de même importance.

un quartier qui s'ouvre vers la ville  - Radio France
un quartier qui s'ouvre vers la ville © Radio France - yves renaud
Le quartier Chateaucreux dans le centre de Saint-Étienne - Radio France
Le quartier Chateaucreux dans le centre de Saint-Étienne © Radio France - Denis Souilla
  • Émission spéciale ce vendredi 1er décembre sur France Bleu Saint-Étienne Loire pour tirer le bilan de l'opération #MonSainté. Nous serons en direct de la place Jean-Jaurès à Saint-Étienne, sous le kiosque, de 11 à 13 heures.