Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Mont-de-Marsan sans Madeleine : fermeture des bars à minuit, "la double peine" pour les clients et cafetiers

-
Par , France Bleu Gascogne

Toute cette semaine, alors que devait se tenir la Madeleine, les bars et les restaurants de Mont-de-Marsan doivent fermer plus tôt. Fermeture des établissements à minuit, selon un arrêté municipal. La double peine, selon les cafetiers et clients rencontrés par France Bleu Gascogne.

le foulard bleu des Fêtes de la Madeleine à Mont-de-Marsan
le foulard bleu des Fêtes de la Madeleine à Mont-de-Marsan © Radio France - Frédéric Fleurot

La préfecture des Landes et la mairie de Mont-de-Marsan ont été claires : pour éviter tout débordement, et la potentielle arrivée de festayres, elles imposent aux bars et aux restaurants de fermer à minuit. Un arrêté municipal que certains barmans et cafetiers ont du mal à comprendre, même si certains expliquent bien-sûr qu'ils sont en accord avec cette décision. France Bleu Gascogne les a rencontré.

L'incompréhension des clients en terrasse 

Mercredi soir, traditionnel premier soir de la Madeleine, l'ambiance était bien différente de celle connue par les Montois. Des clients en terrasse, en train de boire des verres au soleil, quelques festayres en bleu et blanc, pour le clin d’œil. Pour ceux que France Bleu Gascogne a rencontré, difficile de comprendre cette fermeture de bars à minuit.

"On va essayer de sortir d'autant plus du coup, explique une cliente, installée dans un bar. Tout en respectant les gestes barrières et la fermeture à minuit... Pour nous, c'est complètement la double peine. Ce qu'on ne comprend pas trop, c'est que normalement, tous les week-ends de toute manière, les bars sont ouverts jusqu'à deux heures du matin. On pense que c'est très stricte d'imposer, d'autant plus ce week-end là, une fermeture à minuit."

En plus du covid, ils ont une fermeture anticipée... C'est ridicule. - Client place Saint Roch

Juste à côté de cette Montoise, un autre client est lui aussi consterné par cette décision : "Ce qui est dommage, c'est pour les commerces. Les cafetiers travaillent beaucoup pendant les fêtes, et là, en plus du covid, ils ont une fermeture anticipée... C'est ridicule."

La double peine, selon certains cafetiers de Mont-de-Marsan

Du côté des cafetiers, le sentiment d'incompréhension est le même. Pour ce serveur, place Saint-Roch, c'est l'injustice : "On n'a pas le choix, c'est comme ça, il faut faire avec. On s'y attendait, mais c'est un coup dur quand même. On n'a pas l'impression que ce soit équitable : à Saint-Vincent-de-Tyrosse, c'est la même préfecture, et pourtant ils ont pu faire leurs concerts. Bien sûr qu'il y a de la déception, c'est particulier."

De minuit à deux heures, c'est vraiment le moment où on travaille le plus.

Un peu plus loin, un serveur place Pitrac a lui aussi du mal à comprendre cette fermeture à minuit : "C'est un manque à gagner, forcément, et ça démotive les gens. Ils n'ont pas envie de sortir, pour se faire renvoyer à minuit. De minuit à deux heures, c'est vraiment le moment où on travaille le plus, c'est vraiment un gros, gros coup de massue."

Tous expliquent que les règles sanitaires seront respectées dans leurs établissements. S'il y a des débordements, la mairie de Mont-de-Marsan leur a annoncé qu'une fermeture à 23 heures serait envisagée.

Plusieurs restaurateurs ou cafetiers rencontrés sont remontés contre les restaurants qui avaient lancé une "Fausse madeleine"sur les réseaux sociaux. Finalement annulée, ils estiment que c'est cet événement qui a poussé la préfecture et la mairie de prendre une telle décision.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess