Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Mont-de-Marsan : les gérants du restaurant L'Afición, en grande difficulté, lancent une cagnotte en ligne

-
Par , France Bleu Gascogne

Le 14 mars dernier, tous les bars et restaurants ont dû fermer leurs portes pour empêcher la propagation du Covid-19. Depuis sa fermeture, le bar-restaurant montois L'Afición est en grande difficulté. Ses gérants font donc appel à la solidarité à travers une cagnotte en ligne.

La devanture du bar-restaurant L'Afición, à Mont-de-Marsan.
La devanture du bar-restaurant L'Afición, à Mont-de-Marsan. - DR

Leur restaurant est en danger... Thomas et Lucie, les gérants du bar-restaurant L'Afición à Mont-de-Marsan, ont récemment créé une cagnotte en ligne. Le couple avait repris l'établissement montois en mars 2018. Mais à cause du coronavirus et des mesures mises en place pour éviter sa propagation, ils ont dû le fermer. Depuis, ils sont en grande difficulté financière et font donc appel à la générosité

Le 16 mars dernier, Emmanuel Macron avait annoncé la mise en place d'un prêt garanti par l'État pour les entreprises mises en difficulté par la crise sanitaire. Les gérants de L'Afición ont ainsi fait cette demande de prêt : "Mais on nous a refusé le prêt, raconte Thomas, parce qu'on est une petite entreprise fragile, sans trésorerie d'avance, qui a des périodes creuses en hiver." En effet, dans certaines situations (grande difficulté, sauvegarde, redressement et liquidation judiciaires), les banques peuvent refuser ces prêts.

Après ce refus, Thomas et Lucie ont l'idée de créer une cagnotte en ligne "afin d'appeler les amis, la famille et les clients à la solidarité". "L'objectif, poursuit-il, c'est de pouvoir payer au minimum les charges qu'on a durant cette période de confinement, pour ne pas voir notre établissement fermer."

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

"Tout le monde va y laisser des plumes"

Thomas ne cache pas son mécontentement : "On nous a dit que l'État était là pour nous, mais on s'aperçoit qu'en fait, non. Il n'est pas là pour tout le monde. Que ce soit des restaurateurs, des artisans, des agriculteurs, des entreprises petites, moyennes ou grosses, en fait, tout le monde va y laisser des plumes."

Mais le restaurateur ne perd pas espoir et tient à remercier tous ceux qui ont participé à la cagnotte. "Merci aussi pour le soutien moral et les petits messages sur les réseaux sociaux, ajoute-t-il. On fera tout ce qu'il faut pour que nos clients nous retrouvent après la crise dans de bonnes conditions, la tête haute et avec la fierté d'avoir réussi ce combat."

Pour l'instant, le couple a récolté une cinquantaine de dons.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess