Économie – Social

Mont-Saint-Michel : le pont-passerelle ouvre ce mardi aux piétons

Par Bénédicte Courret, France Bleu Armorique, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu Cotentin lundi 21 juillet 2014 à 18:00

Le pont-passerelle d'accès au Mont-Saint-Michel.
Le pont-passerelle d'accès au Mont-Saint-Michel. © Francis Gaugain - Radio France

Le tout nouvel accès au Mont-Saint-Michel (le pont-passerelle) ouvre aux piétons ce mardi. Une étape cruciale dans l'ensemble du chantier d'aménagement des abords du Mont.

Pour accéder au Mont-Saint-Michel, tout le monde passera par le pont-passerelle d'ici peu (piétons, navettes et maringotes). Ce mardi, seuls les piétons vont pouvoir emprunter ce chemin. Le syndicat mixte de la Baie du Mont-St-Michel et les élus locaux et régionaux préfèrent attendre que tout le chantier soit terminé pour marquer le coup mais, cette ouverture du pont-passerelle aux piétons, c'est tout un symbole. Après plusieurs années de réflexion, de chantier, de tensions parfois, avec ce pont-passerelle, le Mont-Saint-Michel retrouve son statut d'île.

Le Mont entouré d'eau

En empruntant ce pont long de 800 mètres, les visiteurs piétons pourront admirer le Mont entouré d'eau, en particulier lors des épisodes de grandes marées. Par exemple, le week-end des 12 et 13 août pourrait être l'occasion de mesurer l'ampleur de la rénovation du site. Des coefficients de 113 sont attendus.

Remonter son pantalon

Non, le pont-passerelle n'est pas englouti sous les eaux quand la mer monte. En revanche, lorsque l'on vient du continent, il aboutit à une esplanade qui se couvre et se découvre au rythme des marées. Comme sur le passage du Gois pour l'île de Noirmoutier ou sur le chemin qui mène au fort du Grand Bé à Saint-Malo, on doit remonter plus ou moins son pantalon pour passer.

Le pont-passerelle d'accès au Mont-Saint-Michel. - Radio France
Le pont-passerelle d'accès au Mont-Saint-Michel. © Radio France

Rendez-vous au printemps 2015

La fin des travaux est prévue pour le printemps prochain. Entre le pont-passerelle, son esplanade et le barrage sur le Couesnon, on aura alors vraiment retrouvé un Mont maritime. La digue-route construite au 19e siècle aura disparue. Tout comme les 15 hectares de stationnement qui étaient largement responsables de l'ensablement du Mont.

Infos pratiques :

Un parking de 4.000 places situé à trois kilomètres du monument historique est desservi par des navettes. Le stationnement est payant (12,30 euros pour 24h) et gratuit le soir entre 19h et 2h du matin (plus de précisions sur le site internet du Mont-Saint-Michel).

À lire aussi :

L'accès au Mont-Saint-Michel plus facile mais aussi plus cher Mont-Saint-Michel : les calèches de Véolia condamnées à 1,1 million d'euros d'amende Le Mont-Saint-Michel à la reconquête des touristes