Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Montbéliard : manifestation des commerçants inquiets pour leur avenir

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

Les commerçants montbéliardais fermés pour cause de confinement, craignent de ne pas profiter de la période des achats de Noël. Ils ont symboliquement ouvert leur boutique entre 11h et midi, ce samedi, pour l'opération coup de poing "Consommez local, c'est vital".

Une quarantaine de commerçants montbéliardais ont répondu présent pour cette opération coup de poing
Une quarantaine de commerçants montbéliardais ont répondu présent pour cette opération coup de poing © Radio France - Mado Oblin

Samedi, une quarantaine de commerçants de Montbéliard manifestaient devant leur boutique, ils se sont également réunis sur la place Denfert-Rochereau. Entre 11 heures et midi, ils ont symboliquement ouvert leurs rideaux pour l'opération coup de poing "Consommez Local c'est vital". Cette opération a été initiée par l'association de commerçant de Pontarlier dans le Doubs. L'association montbéliardaise "Signé Montbé" s'est joint au mouvement, elle représente environ 120 entrepreneurs. Dans au moins deux autres villes, les commerçants ont aussi répondu présents, ils étaient une vingtaine à Maîche (Doubs) et une soixantaine à Châtenois-les-forges. 

Les commerces de proximités, dits non-essentiels sont fermés depuis le 30 octobre. À peine remis du premier confinement, ils sont très inquiets pour la suite. Grâce à cette opération, ils veulent inciter les habitants à consommer local, et attirer l'attention des pouvoirs publics.   

Certains comme Sandrine, qui co-gère la boutique de vêtements Legend Shoes avec son mari, ne sont pas certains de survivre. "On essaie de faire un petit-peu de clic and collect, on fait des photos, on fait des vidéos sur internet, pour essayer de montrer qu'on est là, qu'on se bat toujours", mais selon la gérante, _"ça ne va pas changer grand-chose à la donn_e". 

Un PGE à rembourser et des charges à payer

Le problème, explique-t-elle, les larmes aux yeux et la voix vacillante, "c'est qu'en décembre on fait 40% de notre chiffre d'affaires de l'année, je ne vois pas comment on peut s'en remettre". Elle égraine la liste des aides dont elle a pu bénéficier jusqu'à aujourd'hui : "On a eu 1500 euros au mois de mars et en avril, nos 5 salariées sont au chômage partiel, heureusement pour elles. Et maintenant, les charges reportées on est en train de les payer."

Les gérant de Legend Shoes ont symboliquement ouvert leur boutique
Les gérant de Legend Shoes ont symboliquement ouvert leur boutique © Radio France - Mado Oblin

Elle a aussi pu contracter un prêt garanti par l'État pendant le premier confinement : "Il nous a servi à payer nos fournisseurs et nos charges, et maintenant il faut rembourser ce PGE". Les perspectives d'un dénouement heureux s'éloignent, "Si en novembre et en décembre on est fermé, pour nous c'est sûr, c'est terminé."

Pas de solution miracle, hormis une ouverture en décembre

Pour éviter des drames de ce type, Jean-Philippe Ragot  le président de l'association de commerçants Signé Montbé, demande la réouverture des commerces de proximité : "Le niveau d'aides de l'État, pouvait compenser sur des mois normaux, là on arrive sur les fêtes de fin d'année, pour certains commerçants, ça peut représenter entre 2 et 6 mois de chiffre d'affaires, voire plus", explique le chocolatier. "La première crise a pu être passée, par un bon nombre de commerçants grâce aux aides, et au clic and collect par exemple. Mais on se rend compte que sur ce mois de décembre ça risque largement de ne pas suffire.

Selon lui, il faudrait rouvrir les commerces de proximité en particulier dans les villes comme Montbéliard :"Le fait de faire ses courses dans un petit commerce dans un centre-ville, de taille moyenne, le risque n'est pas plus important que d'aller faire ses courses dans des zones où on a une concentration de personnes plus importante."

Le Maire de Montbéliard, Marie-Noëlle Biguinet était aussi présente lors du rassemblement, pour soutenir les commerçants. Elle rappelle que la ville, a mis en place une plateforme de bons d'achats "J'aide mes commerçants",  et un site de vente en ligne sera bientôt mis à disposition pour vendre les produits des entrepreneurs locaux. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess