Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Montélimar : les salariés de l'entreprise Autajon en grève

jeudi 12 avril 2018 à 15:42 Par Pierre-Jean Pluvy, France Bleu Drôme Ardèche

Une centaine de salariés de l'entreprise Autajon à Montélimar (Drôme) ont décidé de cesser le travail ce jeudi matin. Ils contestent les propositions d'augmentation générale de la direction.

Les grévistes se sont rassemblés devant l'entrée d'un des sites d'Autajon à Montélimar
Les grévistes se sont rassemblés devant l'entrée d'un des sites d'Autajon à Montélimar © Radio France - Pierre-Jean Pluvy

Montélimar, France

Le mouvement était déjà sous-jacent la semaine dernière. Les NAO, les négociations annuelles obligatoires qui portent sur les salaires et éventuellement sur le pourcentage d'augmentation générale sont en cours. Mais la dernière réunion n'était pas, selon les syndicats, à la hauteur des espérances des salariés. Ainsi, une centaine de salariés de l'entreprise Autajon à Montélimar (Drôme) ont décidé de cesser le travail ce jeudi matin.  

La CGT demande une augmentation de 2,4% pour les plus bas salaires

Les syndicats ne remettent pas en cause les conditions de travail jugées plutôt bonnes dans cette entreprise spécialisée dans la fabrication d'étui et d'étiquettes, notamment pour les bouteilles de vin. L'entreprise qui emploie 700 personnes sur les deux sites de Montélimar a investi pour améliorer le travail des employés. C'est bien un problème de rémunération que se cristallisent les revendications.  La CGT demande une augmentation de 2,4 % pour les plus bas salaires. Tandis que la direction propose une augmentation générale de 1,1% pour tous les salariés. 

Des mouvements sociaux très rares dans cette entreprise

Personne ne se souvient d'une grève chez Autajon. Mais la baisse des rémunérations liées à la participation a rendu le problème salarial sensible d'où ce mouvement de colère d'une partie des salariés. 

"La grève, ce n'est pas notre façon de fonctionner" - Nadège Locatelli, la déléguée CGT chez Autajon 

Les négociations salariales se poursuivent mais cette fois sous haute tension.