Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social
Dossier : Mouvement de grève contre la réforme des retraites

Retraites : ils ouvrent des cadeaux pour protester contre la réforme

-
Par , France Bleu Hérault

Ils étaient une centaine ce mardi midi sur la place de la Comédie à Montpellier pour protester contre le projet de réforme des retraites du gouvernement. Ils ont ouvert des cadeaux "symboliques", offerts par le gouvernement aux Français.

Les manifestants ont ouvert des "cadeaux" pour montrer les inégalités que va creuser le projet de réforme des retraites
Les manifestants ont ouvert des "cadeaux" pour montrer les inégalités que va creuser le projet de réforme des retraites © Radio France - Claire Guedon

Montpellier, France

Une centaine de personnes étaient sur la place de la Comédie de Montpellier ce mardi à la mi-journée. Enseignants, cheminots et gilets jaunes se sont réunis pour ouvrir des cadeaux un peu spéciaux : certains favorables au patronat, d'autres "empoisonnés" pour les plus précaires. 

C'est Samuel, chercheur en biologie, qui a proposé cette idée de cadeaux : "On dit tout le temps que Macron fait beaucoup de cadeaux aux plus riches et comme c'est la saison des cadeaux, on s'est dit qu'on allait les matérialiser", explique-t-il. Il y a les "vrais cadeaux, faits au Medef ou aux actionnaires, et les cadeaux empoisonnés" pour les plus précaires.

Les "cadeaux" étaient destinés aux enseignants, aux femmes mais aussi aux fonds de pension et au patronat - Radio France
Les "cadeaux" étaient destinés aux enseignants, aux femmes mais aussi aux fonds de pension et au patronat © Radio France - Claire Guedon

"Ce sont des cadeaux qui symbolisent les deux poids deux mesures de ce gouvernement", s'indigne Hélène, enseignante à Montpellier. Elle a répondu à l'appel de ses collègues et est venue avec trois paquets : un pour les policiers, "qui ont vu leur régime spécial maintenu, ce qui montre bien l'ironie de cette réforme qui n'est plus si universelle que cela" ; un pour les fonds d'investissement : "Beaucoup de retraités vont se tourner vers eux pour avoir des complémentaires privées" ; et le dernier aux femmes, "les grandes perdantes de cette réforme, comme tous ceux qui ont des carrières heurtées".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu