Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Fermeture de Hop! à Morlaix : "Ce n'est pas de ma décision" réagit Elisabeth Borne

-
Par , France Bleu Breizh Izel, France Bleu

Un comité social et économique (CSE) doit se tenir ce mercredi 12 août sur le site de maintenance de Hop! à Morlaix, où 276 emplois sont menacés. En déplacement à Quimper, la ministre du Travail Elisabeth Borne a répondu aux élus locaux qui demandent une intervention de l'Etat.

Devant les grilles du site Hop! de Morlaix
Devant les grilles du site Hop! de Morlaix © Radio France - Roméo van Mastrigt

"Nous serons très attentifs à l'accompagnement des salariés [de Hop!] pour pouvoir avoir un autre projet professionnel". En déplacement à Quimper lundi 10 août, la ministre du Travail Elisabeth Borne a répondu aux élus locaux, inquiets pour l'avenir du site de maintenance de la filiale d'Air France à Morlaix. 

276 emplois vont être supprimés sur la base de Ploujean d'ici 2022. Un Comité social et économique (CSE) y est prévu ce mercredi 12 août. Le maire de Morlaix Jean-Paul Vermot réclame une intervention de l'Etat. Il est notamment soutenu par Loïg Chesnais-Girard, président de la Région Bretagne. 

Des entreprises qui recrutent ? 

"Ce n'est pas ma décision", leur répond Elisabeth Borne. "Certaines restructurations sont indispensables, ajoute la ministre, il s'agit d'une question de survie". 

"Il faut que chacun garde en tête que l'activité est 60% de ce qu'elle était avant la crise [du coronavirus]" - Elisabeth Borne

"Je pense que les salariés ont des compétences remarquables", conclut Elisabeth Borne. "Ils auront des propositions au sein du groupe Air France, mais je suis convaincue qu'en proximité il y a des entreprises qui recrutent, et qui ont besoin de ces compétences". 

Un coup dur pour Morlaix

Depuis l'annonce de ces suppressions d'emploi, la colère gronde à Morlaix. Les salariés se sont vus proposer des postes à Nantes ou à Roissy Charles-de-Gaulle. 

Le maire estime qu'un millier d'emplois indirects sont menacés par ces départs forcés. Un coup dur pour la ville, dont 19% de la population vit sous le seuil de pauvreté. 

Air France compte supprimer 7.500 postes au total d'ici 2022, dont 1.000 au sein de sa filiale Hop!.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess