Infos

Mory Ducros : 58 suppressions de postes à Canéjan

Par Annelaure Labalette, France Bleu Gironde jeudi 6 février 2014 à 15:19

Mory Ducros à Canéjan
Mory Ducros à Canéjan © France Bleu Gironde - Annelaure Labalette

Une décision très attendue par les salariés. Sur les 103 employés du site de Canéjan, il n'en restera que 45. La proposition de reprise d' Arcoles Industries, le principal actionnaire de Mory Ducros a été validée ce jeudi soir par le tribunal de commerce de Pontoise.

Les 103 salariés du site de Mory Ducros à Canéjan n'ont plus vraiment le moral. Le repreneur Arcoles Industries, va se séparer de 58 employés en Gironde.

En France, Arcoles Industries propose de reprendre 2.210 salariés sur les 5.000 et 50 agences sur les 85. Ce projet de reprise a d'ailleurs été négocié dans un climat de fortes tensions ces derniers jours.

Ce jeudi, les salariés de l'entreprise de Canéjan se posent beaucoup de questions. Qui va partir ? Qui va rester ? Même s'ils essayent de garder le sourire, le moral n'est pas vraiment là.

Le site de Mory Ducros à Canéjan - Aucun(e)
Le site de Mory Ducros à Canéjan - Annelaure Labalette
Des années de boîte et soudain, plus rien

Devant l'entrepot, les employés avouent que depuis plusieurs semaines, il n'y a plus beaucoup de travail. Beaucoup de clients du transporteur Mory Ducros ont tourné le dos à l'entreprise quand ils ont appris son placement en redressement judiciaire.

"On est en haut de la montagne et on ne sait pas de quel côté on va tomber...être licencié ou rester"

Un avenir morose

Pour ceux qui resteront dans l'entreprise, les jours à venir seront difficiles. Ils se demandent si le repreneur parviendra à tenir la cadence. Le groupe Mory Ducros a perdu 79,5 millions de chiffre d'affaire en 2012.

D'autres salariés ont hâte de partir, de tourner la page Mory Ducros, en espérant rebondir dans le secteur du transport. Aujourd'hui, ils attendent leur lettre de licenciement. Elles devraient arriver d'ici trois semaines, début mars.

"On va quand même pas partir avec des clopinettes"

Partager sur :