Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Moselle : Pour Etienne Stock, de la Banque alimentaire, « La crise n'a pas éteint la flamme du partage »

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

La Banque alimentaire de Moselle organisait samedi sa collecte de Printemps, qui n'avait pas pu se tenir l'année dernière en raison de la crise sanitaire. Pour Etienne Stock, son Président, le virus n'atteint pas la générosité des mosellans.

La Banque alimentaire de Moselle organisait samedi sa collecte de Printemps dans plusieurs supermarché partenaires
La Banque alimentaire de Moselle organisait samedi sa collecte de Printemps dans plusieurs supermarché partenaires © Radio France - Natacha Kadur

La banque alimentaire de Moselle organisait samedi sa collecte de Printemps dans différents supermarchés partenaires du département, alors que l'édition n'avait pas pu se tenir l'année dernière. Pour son Président, Etienne Stock, la crise sanitaire n'a pas éteint la flamme du partage et de l'attention aux autres.

La Fédération récolte deux fois par an des dons de produits qu'elle redistribue ensuite à des associations partenaires comme les Restos du Cœur , la Croix Rouge et d'autres. Ils étaient près de 200 bénévoles à se mobiliser ce samedi dans plusieurs supermarchés du département pour distribuer des sacs de collecte aux clients  : « Nous récoltons toujours des denrées alimentaires non périssables, comme les pâtes et les conserves, mais aussi des produits d'hygiène féminines, des produits pour bébé », explique Etienne Stock, Président de l'association en Moselle.

La banque alimentaire mobilise environ 200 bénévoles sur le terrain
La banque alimentaire mobilise environ 200 bénévoles sur le terrain © Radio France - Natacha Kadur

Des besoins plus importants 

En novembre dernier, l'association avait réussi à avoir les mêmes résultats de collecte que les années précédentes, notamment grâce à l'aide d'Internet, mais aussi au soutien des mosellans qui n'a pas faibli : « Je remercie les magasins qui nous accueillent et tous les clients qui acceptent de prendre un sachet et de donner quelque chose, quel que soit le produit. Ça fait chaud au coeur de voir que la générosité et l'attention aux autres existent toujours », témoigne Etienne Stock. 

L'association organise deux collectes par an et recrute des bénévoles
L'association organise deux collectes par an et recrute des bénévoles © Radio France - Natacha Kadur

Cette fois, l'association espère remplir l'équivalent d'un camion de 38 tonnes pour cette collecte de Printemps. Elle n'avait pas pu se tenir l'année dernière en pleine crise sanitaire, et depuis, les besoins n'ont fait qu'augmenter, selon le Président de l'association : « Des personnes qui étaient à la limite ont basculé très vite dans la précarité. Nous avons besoin d'aider entre 20 et 30% de familles en plus, c'est énorme » commente-t-il. 

On a besoin d'aider entre 20% et 30% de familles en plus, c'est énorme - Etienne Stock 

Parmi eux, une forte proportion de jeunes selon lui : des étudiants ayant perdu les ressources complémentaires d'un petit job dans la restauration par exemple, voire, des jeunes qui ont crée leur propre entreprise et se retrouvent en difficulté alors que celle-ci ne peut pas fonctionner, ou est fermée. 

Les mosellans, champions de la solidarité 

C'est en pensant à eux que Marie-Thérèse, une cliente, était venue offrir un sac de courses ce samedi lors de la collecte au Cora de Moulins-lès-Metz : « Moi aussi j'ai été étudiante il y a fort longtemps, même si je n'étais pas dans le besoin. Néanmoins, je sais ce que l'on peut ressentir », témoigne-t-elle. 

La Banque alimentaire travaille comme un "grossite" humanitaire qui redistribue les denrées à des associations partenaires
La Banque alimentaire travaille comme un "grossite" humanitaire qui redistribue les denrées à des associations partenaires © Radio France - Natacha Kadur

Un autre client, Philippe, avait quant à lui fait le choix de donner des produits pour bébé. Ce donateur régulier apprécie de pouvoir échanger avec les bénévoles à l'entrée du magasin et mieux cibler ses achats : « On peut demander de quoi les gens ont le plus besoin. Quand on a les moyens, c'est une façon aussi de redistribuer des choses. Et quand on ne peut pas être bénévole, de pouvoir aussi contribuer d'une autre manière », dit-il. 

Quand on ne peut pas être bénévole , c'est une façon de contribuer d'une autre manière - Philippe, donateur

L'association recrute des bénévoles toute l'année, et notamment des personnes ayant des compétences en informatique, afin d'accompagner l'organisation vers le numérique. Les bénévoles capables de réaliser des dépannages en électricité ou ayant de l'expérience dans la maintenance et la logistique sont également les bienvenues. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess