Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Mouvement de grève annoncé dans les laboratoires d'analyses médicales

-
Par , France Bleu Berry, France Bleu Touraine, France Bleu

Ce lundi 23 septembre, tous les syndicats de biologistes appellent à la grève pour dénoncer une baisse de financement dans leur secteur d'activité.

Le personnel des laboratoires d'analyses médicales est appelé à la grève
Le personnel des laboratoires d'analyses médicales est appelé à la grève © Maxppp - BENELUXPIX/MAXPPP

Saint-Doulchard, France

Vous aviez une prise de sang à faire ces jours-ci ? Attendez-vous à ce que l'activité de votre laboratoire soit perturbée. Les syndicats appellent à la mobilisation pour dénoncer une baisse de 170 millions d'euros dans le financement de ce secteur. Or, selon les syndicats, cela signifie concrètement une baisse de la qualité de service proposé aux 500.000 patients qui fréquentent quotidiennement les laboratoires.

"A l'heure actuelle, il y a moins de 400 laboratoires en France, c'est à dire des sites qui font véritablement des analyses, et pas seulement du prélèvement. Si l'Assurance maladie persiste dans ses baisses tarifaires, on peut très bien arriver à une biologie industrielle avec, dans un premier temps, une centaine de structures, puis une dizaine sur tout le territoire" déplore Francis Guinard, président de l'URPS des biologistes de la région centre-Val-de-Loire. Installé à Saint-Doulchard dans le Cher, il s'inquiète de cette évolution qui aurait d'importantes conséquences sur le délai de traitement des analyses : " C'est au sacrifice de la qualité de la biologie : il y aura des temps de transferts et de retour des examens. On ne rendra plus 90% des dossiers le soir-même, comme c'est le cas aujourd'hui." 

Les syndicats appellent à la fermeture des laboratoires tous les après-midis à compter de ce lundi 23 septembre jusqu'au mardi 1er octobre.

Choix de la station

France Bleu