Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Mouvement de grève chez Armatis à Châteauroux

jeudi 30 mars 2017 à 17:14 Par Jonathan Landais, France Bleu Berry

Plusieurs salariés d'Armatis, centre d'appel basé à Châteauroux, ont cessé le travail jeudi matin à l'appel du syndicat Sud pour protester contre leurs conditions de travail.

ARMATIS CHATEAUROUX
ARMATIS CHATEAUROUX © Radio France - Jonathan Landais

Châteauroux, France

Une petite trentaine de salariés d'Armatis, centre d'appel basé à Châteauroux, avenue de La Châtre au Centre Colbert, ont cessé le travail jeudi matin à l'appel du syndicat Sud. Le mouvement porte sur les salaires et les conditions de travail.

On a doublé nos objectifs de vente sans augmenter les primes (une salariée)

La grève touche seulement "le plateau INGDirect". Dans ce service, 70 téléconseillers font de la relation client pour la banque en ligne. Sur ces 70 salariés, une petite trentaine a débrayé. Ils protestent contre une note de service leur demandant de doubler leurs objectifs de vente.

"Sur les taux de vente qu'on doit proposer, on est passé de 6 à 15, ils ont plus que doublé (...) il faut toujours en faire plus, c'est démoralisant puisque le salaire ne bouge pas : 1140 euros nets pour un 35 heures" raconte Sylvie, l'une des grévistes.

Manque de formations

En guise de récompense, une prime de 16 euros bruts leur serait attribuée, un montant jugé insuffisant par Mickaël, autre salarié. D'après lui, le matériel n'est pas adapté. "J'ai essayé d'atteindre les objectifs, c'est impossible avec des logiciels qui fonctionnent une fois sur quatre". Les salariés réclament davantage de formations et une "revalorisation progressive des taux de vente".

Grève levée vendredi

D'après nos informations la grève n'est pas reconduite ce vendredi. La note de service ne changera pas, mais le syndicat SUD aurait obtenu des garanties en terme de "formation et d'accompagnement" pour le service commercial.

Bien que sollicitée, la direction n'a pas souhaité répondre à nos questions. Au total le centre d'appels Armatis de Châteauroux compte près de 600 employés, dont beaucoup de CDD. Ce n'est pas la première fois que le site castelroussin est touché par une grève.

Le tract du syndicat Sud pour la grève du 30 mars 2017 - Aucun(e)
Le tract du syndicat Sud pour la grève du 30 mars 2017 - ©page facebook syndicat Sud centre d'appels