Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Mouvement de grève chez Arvato à Atton : "On n'a plus de vie de famille"

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Pour la troisième journée, des salariés de l'entreprise de logistique Arvato à Atton (Meurthe-et-Moselle) se sont mis en grève ce mardi. Ils réclament des hausses de salaires, la prime Macron et de meilleures conditions de travail.

Les salariés ont cessé le travail à l'appel de la CFDT et de Force Ouvrière
Les salariés ont cessé le travail à l'appel de la CFDT et de Force Ouvrière © Radio France - Isabelle Baudriller

Des palettes entassées à l'entrée de l'entreprise mais pas de feu ni de blocage des entrées et sorties. Revêtus d'un gilet orange, une cinquantaine de salariés d'Arvato ont dressé un piquet de grève ce mardi. La société, implantée dans la zone industrielle d'Atton, près de Pont-à-Mousson, prépare des commandes de CD, DVD et vinyls pour des clients comme Sony et Warner. Elle emploie environ 190 personnes, sans compter les intérimaires.

Le mouvement a débuté vendredi dernier à l'appel de la CFDT et de Force Ouvrière. Les deux syndicats demandent 2% de hausse de salaires et l'obtention de la prime Macron. Pour José Ferreira et Isabelle Bardot, respectivement délégué CFDT et FO chez Arvato, les conditions de travail se sont dégradées. En cause : trop d'heures supplémentaires.  

"C'est un surcroît de travail et les gens sont fatigués. On nous demande beaucoup et il n'y a rien qui vient de la direction", déplore Isabelle Bardot. "On va jusqu'à deux heures supplémentaires par jour et quelquefois, le samedi est travaillé." Des heures supplémentaires converties en RTT "selon un accord annualisé et modulable", précise José Ferreira, "les heures qu'on fait tombent dans un compte RTT". Et Isabelle Bardot d'ajouter : "Nos RTT sont imposées, on ne choisit pas nos jours. On n'a plus de vie de famille quoi !" 

Chez Arvato, les salariés travaillent en alternance de 6h à 13h30 et de 13h30 à 21h.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu