Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Muguet du 1er mai : une bonne année au marché de gros de Tours-Rochepinard

lundi 30 avril 2018 à 18:27 Par Léo Tescher, France Bleu Touraine

C'est la tradition de ce 1er mai, s'offrir du muguet. Il pousse à Nantes, est trié à Rungis, avant d'arriver au marché de gros de Tours-Rochepinard qui réalise une belle année malgré la météo défavorable au bon développement des clochettes porte-bonheur.

Les fleuristes viennent se fournir chez leur grossiste en bottes de 50 brins de muguet, ou en pot, avant de les travailler (photo d'illustration).
Les fleuristes viennent se fournir chez leur grossiste en bottes de 50 brins de muguet, ou en pot, avant de les travailler (photo d'illustration). © Maxppp - Philippe Renault

Tours, France

Plus petit mais toujours beau. Le muguet de 2018 ne sera peut-être pas millésimé mais Christophe Beauvais, le responsable commercial de Fleur Assistance au marché de gros de Rochepinard, à Tours, en est satisfait : "il a longtemps fait froid donc _le muguet n'a pas trop poussé jusqu'à il y a 10 jours où il a fait très chaud où il a donc fleurit rapidement"_. La qualité est donc un peu moins bonne cette année, surtout en "premier choix", mais Christophe Beauvais pense qu'il pourrait dépasser le nombre de brins vendus l'année dernière.

Plus de 20 000 brins de muguet

"J'en ai déjà vendu autant que l'année dernière" se félicite ce grossiste en fleurs, à la veille du 1er mai. "Ça me surprend parce qu'on est en période de vacances et que, cette année, il y a du muguet dans les jardins. C'est tout le contraire de l'année dernière !" Si Christophe Beauvais refuse de parler argent, il faut savoir que chez ses concurrents la botte de muguet (50 brins) se vend une quinzaine d'euros. Les particuliers, eux, dépensent en moyenne 1,50€ par brin de muguet. 

Une trentaine de clients fleuristes

Catherine Mimouni, fleuriste à Montbazon, fait partie des clients du marché de gros de Rochepinard. Tradition oblige, elle est venue récupérer sa commande d'"or blanc". Mais n'allez pas vous y méprendre, le muguet, ce n'est pas tout à fait le trésor des fleuristes : _"c'est une seule journée et puis le problème c'est qu'_il y a beaucoup de vendeurs de rue".

La concurrence de la rue

La vente ambulante est effectivement tolérée partout en France le 1er mai. Ce qui ne veut pas dire qu'elle n'est pas régulée. À Tours, par exemple, un arrêté municipal existe depuis 2008. Il impose que le muguet soit vendu en l'état et interdit la vente sur table. En outre, le ministère de l'Intérieur rappelle que seuls les fleuristes ont le droit de vendre devant leurs boutiques.

À la veille du 1er mai 2017, une étude réalisée par Kantar TNS pour les fleuristes et l'organisme semi-public France AgriMer, révélait que sur dix brins de muguet, quatre étaient achetés chez un fleuriste et seulement un dans la rue. Un million de foyers avaient alors acheté en moyenne pour 17,7€ de muguet.