Économie – Social

A Nancy, les buralistes du Grand Est expriment leur colère

Par Cédric Lieto, France Bleu Champagne-Ardenne et France Bleu Sud Lorraine lundi 24 octobre 2016 à 17:49

Les paquets classiques vont laisser leur place aux paquets neutres
Les paquets classiques vont laisser leur place aux paquets neutres © Radio France - Cédric Lieto

Les représentants des buralistes du Grand Est se sont réunis à Nancy ce lundi pour dénoncer un projet de hausse de la fiscalité sur le tabac à rouler mais aussi pour protester contre la généralisation du paquet neutre.

Les buralistes du Grand Est remontés contre le gouvernement. Les députés doivent examiner ce mardi après-midi une hausse de la fiscalité sur le tabac à rouler dans le cadre du projet de loi de finances pour 2017. Ces débitants de tabac protestent contre cette hausse qui va selon eux, renforcer les trafics et les voyages à la frontière luxembourgeoise.

Hausse du marché parallèle ?

Les plus petits paquets de tabac à rouler pourraient voir leur prix augmenter d'un euro à partir du 1er janvier. Cette hausse, Alain Sauvage, représentant des débitants de la Marne et du Grand Est, ne la comprend pas :

On nous dit que le tabac à rouler attire les jeunes. Mais lorsque vous êtes derrière votre comptoir, vous voyez bien que ce ne sont pas les jeunes qui le prennent spécialement. C'est surtout une question du budget [...] Ce qui risque de se passer, c'est que les gens vont chercher à s'approvisionner ailleurs."

Presque trois fois plus cher qu'au Luxembourg

Le Luxembourg est montré du doigt par les professionnels, comme Daniel Barnier, buraliste près de Pont-à-Mousson. Il est venu avec sous le bras des seaux de tabac à rouler achetés des deux côtés de la frontière :

Dans un pot de tabac au Luxembourg, le gramme revient à 10 centimes environ. Chez nous, il sera à 30 centimes avec la nouvelle hausse. Comment voulez-vous que le client revienne chez nous ?"

A ces problèmes de prix s'ajoutent les conséquences du paquet neutre qui arrive dans les rayons. Si ces buralistes ne constatent pas de baisse des ventes, ils dénoncent une perte de temps au moment de l'installation des paquets en boutique, car tous les paquets se ressemblent.

Partager sur :