Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

A Nantes, des jeunes des quartiers créent leur petite entreprise !

vendredi 22 juillet 2016 à 6:00 Par Aurélien Tiercin, France Bleu Loire Océan et France Bleu

Ils ont entre 16 et 18 ans et viennent de créer "La Jeunesse Nantaise de Service", la première coopérative de services de la ville de Nantes. Ce sont des jeunes gens originaires des quartiers des Dervallières, du Breil et de Bellevue. A la clé : un petit salaire et une première ligne sur le CV.

Les jeunes des quartiers nantais en pleine réflexion sur la stratégie marketing
Les jeunes des quartiers nantais en pleine réflexion sur la stratégie marketing - Autre

Nantes, France

Ils s'appellent Toura, Steven, Angie, Géronimo ou Rebecca et plutôt que de passer leur été à profiter du soleil, ils ont choisi de se lancer dans le monde du travail. Ils ont crée, avec l'aide de la ville de Nantes et d'Ouvre-Boîtes 44, une coopérative d'activité et d'emploi, leur petite entreprise. La quinzaine de jeunes sélectionnée pour l'aventure propose ses services aux particuliers mais aussi aux entreprises. "Cela va du baby-sitting au jardinage en passant par des heures de ménage par exemple" assure Angie, la présidente.

Un job d'été de serveuse proposé à Angie et Rebecca

Les jeunes entrepreneurs arrivent tous les matins à leur bureau du 38 rue du Breil à 9h. "On se réunit avec les autres pour définir les priorités de la journée. En ce moment, on essaie de démarcher les clients en faisant du porte à porte ou grâce à nos flyers". Lucie prend les choses en main. Cette lycéenne de 17 ans, en Première Economie et Social, s'occupe du comité marketing de la coopérative.

Nous avons démarché près de l'église Sainte-Thérèse. Et nous voulons sortir des quartiers pour casser les clichés. Ce n'est pas parcequ'on vient des quartiers qu'on ne veut rien faire de notre vie". Lucie du comité marketing

Pour le moment, la petite entreprise n'a pas encore décollé "mais c'est normal c'est la première année" rassure Caroline Audron, directrice d'Ouvre-Boîtes 44. Elle connaît très bien la problématique puisqu'elle supervise les Coopératives Jeunesse de Services dans le département de Loire-Atlantique depuis 2014. Elles existent déjà à Saint-Herblain, Rezé et Saint-Sébastien-sur-Loire en attendant la naissance de la première coopérative rurale à Nort-sur-Erdre. "Et vous allez voir que le téléphone va se mettre à sonner à la fin du mois d'août quand la CJS va fermer" sourit Caroline Audron.

L'équipe de la Jeunesse Nantais de Service au complet ! - Radio France
L'équipe de la Jeunesse Nantais de Service au complet ! © Radio France - Aurélien Tiercin

Le temps fort de "La Jeunesse Nantaise de Service" reste un contrat décroché auprès d'une société pour un repas d'entreprise. "On devait faire le service de buffet et d'assiette, le nettoyage aussi". Une expérience dans l'envers du décor d'un restaurant enrichissante pour Angie. "Quand on voit des serveurs à la télé, on pense que tout le monde peut le faire que ce n'est pas sorcier. Mais il faut mettre beaucoup de choses en place et le chef de cuisine nous a briefé. Il était strict, c'était super !". Un service qui s'est très bien déroulé, à tel point que le patron du restaurant a proposé à Rebecca et Angie de revenir plus tard en tant que serveuse.

L'objectif, c'est lancer ces jeunes dans le monde professionnel. Leur donner envie de réussir, de trouver leur voie ou simplement de revenir à l'école". Hanan, animatrice de la CJS de Nantes

Objectif : 4500€ de chiffre d'affaire à la fin de l'été

Cela fonctionne à merveille pour certains comme Géronimo, "ça m'a donné envie de devenir patron plus tard, dans le milieu de l'ameublement et de la menuiserie". D'autres traînent un peu plus des pieds, "Ca fait mal de travailler" soupire K. Mais il se lève tous les matins malgré tout. Et tous attendent leur paie à la fin des deux mois de travail. Ils facturent une heure de service à hauteur de 17 à 20€ "un tarif un peu supérieur à la moyenne mais c'est une coopérative et c'est un acte militant d'employer des jeunes" rappelle Caroline Audron. A la fin, chacun espère repartir avec un salaire de 300€. Ils auront de toute façon épaissi leur CV.

Si vous avez besoin d'un jardinier, d'un jeune pour vous aider à faire les courses ou à faire le ménage, rendez vous sur leur page facebook Jeunesse Nantaise de Service ou par téléphone au 06 18 19 98 55.