Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Nantes : des tensions autour du lycée Albert Camus

lundi 3 décembre 2018 à 12:57 Par Pascal Roche et Grégory Jullian, France Bleu Loire Océan

Les forces de l'ordre ont fait usage de gaz lacrymogènes pour disperser des manifestants autour du lycée Albert Camus lundi matin à Nantes. La circulation du tramway a dû être interrompue dans le secteur.

Les forces de l'ordre à proximité du lycée Albert Camus à Nantes
Les forces de l'ordre à proximité du lycée Albert Camus à Nantes © Radio France - Grégory Jullian

Nantes, France

La police est intervenue lundi matin pour dégager les accès du lycée Camus dans le quartier Bellevue à Nantes. Des lycéens s'y sont installés aux alentours de 7h30 pour filtrer les entrées, ils voulaient ainsi dénoncer la réforme du bac, le dispositif Parcours sup et apporter leur soutien aux "gilets jaunes". Tout se passait dans le calme, mais selon des témoignages, une dizaine de jeunes ont fait irruption et ont commencé à incendier des containers. C'est à ce moment-là que les forces de l'ordre sont arrivées, elle ont fait usage de gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants.

Le jeu du chat et de la souris

Le trafic du tramway interrompu pendant plusieurs heures dans le secteur a pu reprendre vers 12h45 mais à la mi-journée, les tensions persistaient autour du lycée où environ 200 manifestants jouaient au jeu du chat et de la souris avec les policiers. Il y a parmi ces jeunes une majorité de lycéens mais aussi des adolescents, qui habitent dans le quartier selon des témoins. 

Les policiers ont procédé à quatre interpellations, deux sont des adolescents de 16 et 17 ans, le calme est revenu vers 13h30 aux abords du lycée.