Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Nantes : le nouveau Marché d’intérêt national a ouvert ses portes

lundi 11 février 2019 à 11:43 Par Grégory Jullian, France Bleu Loire Océan

Un gros changement pour les grossistes en fruits et légumes du Marché d’intérêt national (MIN) de Nantes. Après 50 ans sur l'île de Nantes, ils sont depuis ce lundi matin dans des bâtiments ultra-modernes situés à Rezé en périphérie de Nantes.

MIN Nantes
MIN Nantes - GJ

Nantes, France

Les grossistes en fruits et légumes du Marché d'intérêt national (MIN) de Nantes sont dans leur nouveau chez eux.  Ils travaillent depuis ce lundi matin dans de tous nouveaux bâtiments, situés à proximité du périphérique, sur la commune de Rezé. En tout, ils disposent de sept hectares. C'est l'équivalent de dix terrains de football. Les 25 grossistes ont déménagé le week-end dernier. 

Un bâtiment ultra-moderne

Il y a notamment une allée centrale couverte de 350 mètres de long et de plus de 40 mètres de large. "Elle peut contenir la Tour Eiffel couchée" précise Pascal Bolo, premier adjoint au maire de Nantes, qui est également à la tête du MIN. Chaque grossiste dispose désormais de frigos avec trois niveaux de température. "En quittant l'ancien MIN, nous sommes passés du Moyen-Age au XXIe siècle. C'est lumineux, c'est propre et c'est spacieux. Le sol est plat. Il n'y a plus de plaques d'égouts" plaisante Arthur, l'un des grossistes. Autre nouveauté, la présence d'une vitrine pour mettre en valeur les produits (mandarines, oranges, pommes de terre, etc...). 

Les mareyeurs et les fleuristes doivent rejoindre les nouveaux bâtiments du MIN de Nantes d'ici la fin du mois. Coût total de cet investissement, 158 millions d'euros.