Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Nantes : les bureaux de poste Decré et Champ-de-Mars vont fermer

-
Par , France Bleu Loire Océan

Les fermetures interviendront en février puis en avril. Quatre points relais au moins verront le jour en remplacement.

Le bureau de poste Decré, situé rue du Moulin, à Nantes, fermera ses portes le 27 avril 2019.
Le bureau de poste Decré, situé rue du Moulin, à Nantes, fermera ses portes le 27 avril 2019. © Radio France - Anouk Julliere

Nantes, France

Deux nouveaux bureaux de poste vont fermer dans le centre-ville de Nantes, faute de fréquentation. Celui de Decré, dans l'hyper centre, à côté des Galeries Lafayette et celui du Champ de Mars, près de la gare et la Tour Lu, qui a, selon La Poste, perdu 35 % de sa fréquentation depuis 2012. Le bureau de la Poste Nantes Champs-de-Mars fermera le 28 février, et Decré le 27 avril.

Les services transférés dans des points relais

Les bureaux de poste seront remplacés par des commerces, une imprimerie et un bar-presse, dans lesquels les services de La Poste (colis et courrier, uniquement) seront transférés. "Depuis 2004, La Poste est confrontée à une diminution de la fréquentation de ses bureaux de 48 % sur toute la France et on retrouve ça aussi à Nantes", explique Anthony Gilles, le directeur de la communication pour La Poste de Loire-Atlantique et de Vendée. 

Avec plus d'échanges numériques, moins de volume de courrier et donc moins de fréquentation, le modèle actuel des bureaux de poste n'est plus adapté aux besoins de la population. Il date des années 80, et ne répond plus aux attentes de nos clients ni aux évolutions rurales et urbaines                            
Anthony Gilles, directeur de la communication pour La Poste de Loire-Atlantique et de Vendée

Mais les points relais ne proposeront pas les services bancaires ou de téléphonie mobile par exemple et ça, ça ne passe pas auprès de la CGT. "L'argumentaire de La Poste ne tient pas", affirme Stéphane Pellegrini, secrétaire CGT de la section syndicale des guichetiers du bureau de poste Nantes Bretagne et des facteurs du centre ville de Nantes. "Les buralistes ne sont pas des conseillers financiers, ni des conseillers bancaires, c'est scandaleux !". Les Nantais non plus ne sont pas très enthousiastes. "C'est la lente dégradation des services de proximité", déplore Françoise. 

Pas de licenciements

La CGT dénonce cette décision et les impacts directs que ça va avoir sur la profession.

Ça va faire beaucoup plus d'afflux de travail dans les bureaux de poste qui restent. De plus, aujourd'hui, ça devient de plus en plus compliqué de rencontrer un conseiller bancaire, alors imaginez avec tous les clients qui vont venir aux bureaux de poste restants !              
Stéphane Pellegrini

Il déplore aussi "des emplois en moins sur l'agglomération de Nantes pour les guichetiers, donc des possibilités de mutation en moins et de moins en moins d'emplois pour ceux qui cherchent du travail". Selon le groupe postal, il n'y aura pas de licenciement, les employés seront déployés dans d’autres bureaux, à Talensac, Bretagne ou République par exemple. 

Choix de la station

France Bleu