Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Nantes : les commerçants du centre Beaulieu en ont marre des manifestations

-
Par , France Bleu Loire Océan, France Bleu

Les commerçants du centre commercial Beaulieu observent une baisse de leur chiffre d'affaires. La galerie a été bloquée le samedi 30 novembre et avec les manifestations contre la réforme des retraites les vendeurs craignent que ça se reproduise. Beaucoup sont à bout.

Le centre commercial Beaulieu a été bloqué le week-end du Black Friday
Le centre commercial Beaulieu a été bloqué le week-end du Black Friday © Radio France - Fabrice Hawkins

Nouvelle journée de mobilisation ce samedi 14 décembre contre la réforme des retraites un peu partout en France. Et qui dit manifestation dit souvent blocage. Au centre Beaulieu à Nantes, les grilles du magasin Carrefour ont été baissés ce matin après l'arrivée d'une cinquantaine de manifestants, mais il n'y a pas eu de blocage. Samedi 30 novembre, le centre commercial avait été bloqué. Ce vendredi, à Saint-Herblain près de Nantes, c'est la galerie commerciale Atlantis qui a était prise pour cible. Les commerçants se plaignent, ils en ont marre. 

C'est mon salaire qui est impacté

Au centre Beaulieu sur l'île de Nantes, les vendeurs se souviennent tous du blocage de la galerie lors du week-end du Black Friday, Katia est responsable de salle du restaurant La villa Médicis à Beaulieu, elle en garde un mauvais souvenir : " Les clients sont venus le matin, ils ont vu que c'était bloqué et sont repartis sans revenir l'après-midi. On s'attendait à faire un certain chiffre par rapport à ce qu'on avait fait les années précédentes, mais on a fait moins que prévu." Dans le magasin "Ulysse" spécialisé dans les bagages, c'est le même constat, les chiffres ne sont pas bons, les ventes ont baissé. Derrière la caisse Sophie est inquiète : "C'est mon salaire qui est impacté parce que je suis en intérim. Si je ne peux pas travailler, je ne suis pas payée. Je trouve ça scandaleux d'empêcher les gens de travailler."

Les clients sont partagés

Chez les habitués du centre commercial les avis divergent. Manon en a marre : " C'est dommage de bloquer, surtout en période de fêtes, pour les enfants ce n'est pas très cool, le client est pris en otage, c'est dommage." Bertrand a le même avis "on ne peut pas faire nos courses tranquillement. On est obligé de commander sur internet". Tout le monde n'est pas d'accord certains comme Jeanne soutiennent la mobilisation : " Je pense que c'est une bonne idée de bloquer parce que c'est le meilleur moyen de signifier à tout le monde qu'il faut que les choses changent. Ils ont le droit de manifester parce qu'en plus c'est pour nous, donc il faut prendre son mal en patience."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu