Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Nantes : à l'hôpital Confluent, situation bloquée entre la direction et les 640 grévistes

-
Par , France Bleu Loire Océan

Les 640 salariés grévistes de l'hôpital Confluent ont voté le renouvellement de la grève, ce mardi soir, après l'échec des négociations avec la direction. Ils demandent des augmentations de salaires et une amélioration des conditions de travail.

200 salariés en grève se sont réunis en assemblée générale ce mardi 2 avril devant l'hôpital Confluent, à Nantes.
200 salariés en grève se sont réunis en assemblée générale ce mardi 2 avril devant l'hôpital Confluent, à Nantes. © Radio France - Paul Sertillanges

Nantes, France

Pas convaincus par le discours de la direction de l'hôpital privé, plus de 600 salariés de Confluent, à Nantes, ont décidé, ce mardi 2 avril, de renouveler la grève. Ils demandent des augmentations de salaires - gelés depuis 2015 - et une amélioration des conditions de travail.

Depuis le début de l'année, chaque mois, on enregistre 10 départs en CDI"      
- Fabien Hallet, délégué CFDT à l'Hôpital Confluent.

"La direction nous dit aujourd'hui : si on augmente les salaires, c'est moins 'bankable' pour le nouvel actionnaire et donc on va vendre le groupe moins cher, révèle Fabien Hallet, délégué CFDT à l'hôpital Confluent. Donc nous on leur dit : prenez vos responsabilités, en tant que patrons, pour donner des garanties à vos salariés et que l'on reprenne le travail dans de bonnes conditions".

Plus de 200 salariés grévistes étaient présents ce mardi matin. - Radio France
Plus de 200 salariés grévistes étaient présents ce mardi matin. © Radio France - Antoine Morin

Plus de la moitié des salariés mobilisés 

En tout, l'hôpital Confluent compte 1 200 salariés, dont 950 CDI. Il y a plus de 600 grévistes selon la CFDT. Ce mardi matin ils étaient un peu plus de 400. "C'est normal, le matin, il y a moins de monde car tous ceux qui travaillent la nuit viennent l'après-midi", ajoute Fabien Hallet.

Tentes, tables de camping et jus d'orange

"Ce sera bientôt une Zad", plaisante une gréviste. Certains salariés ont dormi, dans la nuit de lundi à mardi, devant les portes de l'hôpital. Les tentes et les tables de camping se sont multipliées depuis. "Ils sont déterminés à ne pas lâcher", sourit Fabien Hallet.

Les manifestants ont installés plusieurs tentes et tables de camping devant l'entrée de l'hôpital. - Radio France
Les manifestants ont installés plusieurs tentes et tables de camping devant l'entrée de l'hôpital. © Radio France - Antoine Morin
Choix de la station

France Bleu