Économie – Social

Le meeting de Nantes donne le top départ de la rentrée sociale

Par Sarah Vildeuil, France Bleu Loire Océan jeudi 8 septembre 2016 à 3:41

Jean-Claude Mailly (FO), Philippe Martinez (CGT) et Bernadette Groison (FSU) réunis sur une même scène pour dire non à la loi travail.
Jean-Claude Mailly (FO), Philippe Martinez (CGT) et Bernadette Groison (FSU) réunis sur une même scène pour dire non à la loi travail. © Radio France - Sarah Vildeuil

L'intersyndicale contre la loi travail s'est rassemblée mercredi 7 septembre près des Machines de l'île. Près de 1.800 personnes étaient présentes selon la police, 2.000 à 3.000 selon les organisateurs.

L'intersyndicale (CGT, FO, FSU, Unef, Solidaires) contre la loi travail s'est rassemblée près des Machines de l'île à Nantes ce mercredi soir. Près de 1 800 personnes étaient présentes selon la police, 2000 à 3000 selon les organisateurs, malgré la chaleur. Les leaders de la CGT et de Force ouvrière, Philippe Martinez et Jean-Claude Mailly, réunis sur une même scène, ont rappelé leur détermination pour obtenir l'abrogation de la loi travail promulguée le 8 août dernier.

Un point de départ ?

"Ça montre qu'une nouvelle séquence s'ouvre", confie Lara, étudiante, avec son t-shirt de l'Unef. "Et c'est très bien que ça se passe à  Nantes. Cela montre que chaque ville a son importance dans la mobilisation." Colette, retraitée a, elle, un autocollant de la CGT. Elle a fait le déplacement en car depuis Laval, en Mayenne. Elle ne pouvait pas manquer ce rendez-vous : "Même s'il y a eu les vacances, on va repartir encore plus fort, car on s'est reposés, sourit-elle. On lâche rien !"

D'autres comme Vincent, ne sont pas certains que cette rencontre intersyndicale va relancer la lutte contre la loi travail : "je suis un peu perplexe. C'est censé être un meeting de rentrée pour motiver les troupes. Je n'ai pas sentie les secrétaires généraux, que ce soit Philippe Martinez ou Jean-Claude Mailly, dans cet état d'esprit."

Près de 1 800 personnes étaient présentes selon la police, 2 000 à 3 000 selon les organisateurs. - Radio France
Près de 1 800 personnes étaient présentes selon la police, 2 000 à 3 000 selon les organisateurs. © Radio France - Sarah Vildeuil

Les syndicats appellent à une journée nationale de manifestations le 15 septembre. Jean-Claude Mailly et Philippe Martinez seront de nouveau côte à côte dans les rues de Paris.