Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Nantes : une innovation pour en finir avec les emballages en plastique au restaurant

-
Par , France Bleu Loire Océan

Qui dit explosion de la vente à emporter depuis le début de la crise sanitaire dit aussi explosion des emballages en carton et en plastique. Alors qu’une nouvelle marche pour le climat est organisée, ce dimanche 9 mai, une initiative écoresponsable a été créée à Nantes pour répondre à ce problème.

De gauche à droite, Claire et Joseph qui sont venus chercher leur déjeuner dans des boîtes en verre, Lucie du restaurant Les Funambules, Typhenn et des Boîtes Nomades.
De gauche à droite, Claire et Joseph qui sont venus chercher leur déjeuner dans des boîtes en verre, Lucie du restaurant Les Funambules, Typhenn et des Boîtes Nomades. © Radio France - Clémence Pénard

L’expérience des Boîtes Nomades a démarré ce mardi. Le but : en finir avec les emballages jetables qui se sont multipliés avec le boom de la vente à emporter. "Il y a toujours une boîte en carton, des couverts, un sac parfois : il y a trop d’emballages", s'emporte Joseph, un client. Mais ce midi, ce Nantais récupère son repas dans une boîte en verre. "J'ai commandé un club sandwich et des fallafels et c'est chouette d'avoir ça dans une boîte qu'on va ramener, plutôt que de jeter un carton, ou pire un plastique, dix minutes après avoir mangé son plat." Et il n'est pas le seul à changer ses habitudes. 

En une heure, une dizaine de nos boîtes en verre sont parties donc autant d'emballages évités.

C'est tout le but de l'association Les Boîtes Nomades, créée par la nantaise Typhenn Leplay. "Là, le restaurant a ouvert il y a une heure et déjà une dizaine de nos boîtes en verre sont parties, donc autant d'emballages évités, s’exclame-t-elle, ravie. Ce qu'on veut, c'est donner le choix au consommateur quand il arrive dans un restaurant de prendre son repas, soit dans du jetable, soit dans une boîte consignée, à trois euros. Après avoir déjeuné, il suffit de rincer la boîte et la rapporter dans n'importe quel restaurant partenaire du réseau. Et le client récupère ainsi sa consigne de trois euros, tout simplement."

Pour les restaurateurs, une économie de 500 euros par mois

Une dizaine de restaurants s'est déjà engagée, comme Les Funambules sur l’île de Nantes. Pour son gérant, Alban, l’opération serait aussi bénéfique économiquement : "On espère que les boîtes Nomades vont nous permettre d'économiser de l'ordre de 500 euros chaque mois et on espère, à terme, de 200 à 300 euros, avec la diminution de la vente à emporter due à la reprise prochainement de la restauration sur place." 

Parmi les autres restaurants qui participent, on retrouve notamment l’Instinct Gourmand, L’Éthiquête, Pickles, Messieurs Dam’s et la Papotière. Pour le moment, les boîtes en verre ne contiennent que des plats, mais ça ne saurait tarder pour ce qui est des entrées et des desserts. En 2019, avant le Covid-19, le secteur de la restauration rapide avait déjà généré, à lui seul, plus de 180.000 tonnes de déchets d’emballages, selon un rapport du Ministère de la transition écologique.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess