Économie – Social

Nantes : Y aura-t-il des magasins ouverts les dimanches avant Noël ?

Par Alexandre Blanc, France Bleu Loire Océan mercredi 30 septembre 2015 à 5:00

Ouverture des commerces le dimanche
Ouverture des commerces le dimanche © Radio France - Noémie Bonnin

Pour la première fois l'an passé, Nantes autorisait les commerçants à ouvrir les deux dimanches précédant Noël, en centre-ville seulement. Des enseignes et galeries marchandes de périphérie veulent en bénéficier cette année. La mairie s'y refuse et pourrait n'accorder aucune autorisation.

Autoriser les commerces à ouvrir le dimanche, qu'ils soient petits ou grands, en centre-ville ou en périphérie, il en était hors de question lorsque Jean-Marc Ayrault était maire de Nantes. La donne a changé l'an passé avec Johanna Rolland qui a autorisé les commerces de proximité ou de centre-ville à ouvrir de 14h à 19h les dimanches 14 et 21 décembre 2014. Les grandes surfaces et galeries marchandes de la périphérie l'avaient toléré. Aujourd'hui, certaines enseignes veulent s'engouffrer dans la brèche. 

Accorder le droit d'ouvrir à certains magasins et le refuser à d'autres sur une même commune, ça pose un problème juridique du point de vue du Medef 44. "Il y a un risque que tout le monde se voit refuser l'ouverture les deux dimanches avant Noël", craint la présidente de l'association de commerçants du centre-ville Plein Centre. Pour Nathalie Deniau-Millon, il serait d'ailleurs préférable d'élargir le périmètre plutôt que de priver tout le monde. Si la ville de Nantes refuse l'ouverture dominicale, rien n'empêcherait d'ailleurs un autre maire de la métropole d'accorder l'arrêté à une enseigne en périphérie, au détriment du centre-ville.

Des discussions sont en cours entre organisations patronales, syndicats de salariés, associations de commerçants et élus pour parvenir à un compromis. Christophe Jolivet, l'animateur de la commission "Commerce" au Medef 44 propose par exemple d'accorder 4 dimanches aux commerces de centre-ville et de proximité et seulement 2 aux grandes surfaces et galeries marchandes de périphérie.

Joyeux Noël et bonne année ?

Le débat sur l'ouverture dominicale est relancé pour les fêtes de fin d'année alors que les mairies et communautés de communes doivent aussi décider des autorisations pour l'année 2016. La loi Macron permet en effet d'accorder 12 dimanches d'ouverture l'an prochain, à fixer avant le 31 décembre. "Ce n'est pas un hasard", estime Joseph Brulé, le président de l'Union Professionnelle des Artisans de Loire-Atlantique. Lorsque personne n'avait le droit d'ouvrir les dimanches, cela ne dérangeait pas vraiment le représentant des artisans car beaucoup d'entre eux bénéficient de dérogations pour ouvrir les dimanches. L'an passé, il a soutenu l'ouverture des commerces de proximité les deux dimanches avant Noël car cela donne un coup de pouce au centre-ville. Aujourd'hui, il est hors de question pour lui de mettre les grandes surfaces de la périphérie sur la même ligne. En revanche, s'il faut leur accorder d'autres dimanches dans l'année pour sauver les fêtes de fin d'année, Joseph Brulé est prêt à l'accepter.

Les discussions vont bon train entre professionnels, mais c'est aux maires et conseillers métropolitains de trancher. Nantes métropole doit voter un voeu sur l'ouverture dominicale lors du prochain conseil, le 19 octobre.