Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Naval Group : commande d'un porte-avion et de deux frégates, annonce la ministre des Armées à Lorient

La ministre des Armées, Florence Parly, est en visite chez Naval Group à Lorient à l'occasion de la signature de le partenariat avec les Chantiers de l'Atlantique en vue de la construction d'un nouveau porte-avion. Elle annonce aussi la commande de deux frégates supplémentaires.

Naval Group à Lorient
Naval Group à Lorient © Radio France - Lagain Aurelie

Florence Parly, la Ministre des Armées, est en déplacement ce lundi à Lorient. C'est son sixième déplacement à Lorient depuis sa prise de fonction en 2017. Elle vient visiter les chantiers de Naval Group qui s'occupe de plusieurs dossiers dont celui de la construction du prochain porte-avions français, le remplaçant du Charles de Gaulle, un mastodonte d'environ 75.000 tonnes (contre 42.000 pour le CDG), à propulsion nucléaire, qui doit permettre d'acheminer les nouveaux avions de combat.  Il doit être lancé en 2038.

Florence Parly va découvrir plus particulièrement les bureaux d'étude. "Ça se prépare maintenant", explique la ministre des Armées, nous en sommes à l'avant-projet sommaire après la phase d'études générales. "Cette première étape très importante doit durer deux ans, pour lancer la réalisation à partir de 2025."

Et c'est le partenariat qui se signe ce lundi entre les Chantiers navals de l'Atlantique (Saint Nazaire) et Naval Group (Lorient), "nous avons demandé aux industriels qu'ils travaillent ensemble dès à présent. C'est un énorme chantier".

Deux nouvelles commandes de frégates

La ministre vient aussi annoncer deux nouvelles commandes de frégates d'intervention et de défense (FID) de l'Etat français. "C'est une très bonne nouvelle. Nous avons décidé d'accélérer nos commandes pour les frégates de défense". Cela fera cinq en tout, trois dès 2025, avec une cadence tous les neuf mois plutôt que tous les 18. "Notre objectif de doter la marine de 15 frégates".

Il y aura ainsi du travail jusqu'en 2026. "C'est la garantie pour chantiers de Lorient d'avoir un plan de charge garanti, 1.200 personnes y travaillent sur l'année. C'est un programme extrêmement innovant, avec un radar très performant. Elles permettront d'embarquer un hélico et un drone en même temps."

La ministre joue les commerciaux

L'Etat soutient Naval Group, mais l'objectif est aussi de convaincre les autres pays de faire confiance aux savoir-faire des chantiers français ... et de nous acheter nos frégates ! Alors Florence Parly joue les commerciaux VIP : "L'Etat est très actif pour assurer exportation des équipements dont nous dotons nos propres forces. Je me suis rendue en Grèce il y a quelques jours. Elle cherche à se doter de nouvelles frégates. La France a fait une offre pour quatre frégates d'intervention. Il est trop tôt pour savoir leur décision, mais je suis pleinement mobilisée."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess