Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Navette Bordeaux-Paris : "Sa fermeture entraînerait un nouveau Ford" estime le maire de Mérignac Alain Anziani

-
Par , France Bleu Gironde
Mérignac, France

Le maire PS de Mérignac vient d'adresser une lettre ouverte au Premier Ministre, lui demandant de maintenir cette ligne Bordeaux-Paris, sous peine de créer "un nouveau séisme Ford" dans la région.

"Fermer cette navette est une mauvaise réponse à une bonne question" estime Alain Anziani
"Fermer cette navette est une mauvaise réponse à une bonne question" estime Alain Anziani © Radio France - Aurélie Bambuck

Alain Anziani ne décolère pas. Depuis l'annonce de Bruno Le Maire - conditionnant le prêt de 7 milliards que l'Etat pourrait accorder à Air France à la fermeture de certaines lignes intérieures, dont la Bordeaux Paris - le maire PS de Mérignac s'est lancé dans une intense action de lobbying après du gouvernement. Il vient d'envoyer une lettre ouverte co-signée par le président de la Chambre de Commerce et d'Industrie Patrick Seguin, le maire de Bordeaux Nicolas Florian, le président de Bordeaux Métropole Patrick Bobet, et le président du Conseil Régional Alain Rousset.

Une décision totalement déconnectée de la réalité

Dans ce courrier, l'élu de Mérignac parle d'une annonce qui s'est faite sans consultation, et qui est en plus selon lui déconnectée de la réalité économique du tissu bordelais et girondin.

Ce ne sont pas les amoureux qui vont en weekend à Paris qui prennent cette ligne mais les salariés et les patrons qui ont besoin de faire l'aller-retour dans la journée - Alain Anziani

Un argument repris par le président de la CCI Patrick Seguin, qui rappelle que la navette relie en direct 2 gros bassins aéronautiques. "Dire à tous ces gens d'aller à la gare pour prendre des TGV déjà bondés, cela n'a pas de sens!" s'exclame-t-il.  Cette filière aéronautique rassemble près de 300 entreprises et représente 35 000 emplois dans la région. "Et beaucoup", poursuit-il "iront ailleurs à Toulouse ou Montpellier, si cette navette ferme".

La crainte d'un nouveau séisme Ford

Une crainte de délocalisations en chaîne partagée par le maire de Mérignac qui va même lui beaucoup plus loin. "Nous avons tous en tête ici l'exemple de Ford. Et bien je crains un séisme économique et social plus plus progressif sur plusieurs années mais qui a terme sera beaucoup plus dévastateur pour l'économie métropolitaine".

Alain Anziani : " le risque d'un nouveau séisme Ford"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu