Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Ne jetez plus, réemployez pour la semaine des ressourceries !

-
Par , France Bleu Creuse

Jusqu'au samedi 12 octobre, c'est la semaine des ressourceries. L'occasion de découvrir ces espaces qui proposent de réduire nos déchets en leur donnant une deuxième, voire une troisième vie.

La ressourcerie de Chambon-sur-Voueize veut revaloriser vos déchets !
La ressourcerie de Chambon-sur-Voueize veut revaloriser vos déchets ! © Radio France - Lisa Melia

Chambon-sur-Voueize, France

A l'occasion de la toute première Semaine des Ressourceries, qui se tient jusqu'à samedi 12 octobre, La Dynamo de Chambon-sur-Voueize a installé un meuble un peu particulier en plein centre ville. Sur la place entre la mairie et la médiathèque, ce "meuble mystère" est composé de plusieurs petits meubles collés entre eux. Sur les tiroirs et les placards, il est écrit : "tirez-moi", "ouvrez-moi". Le but : attiser la curiosité des passants, pour qu'ils aient envie de poursuivre l'exploration jusqu'à la ressourcerie elle-même.

Le "meuble mystère" de la ressourcerie de Chambon-sur-Voueize - Radio France
Le "meuble mystère" de la ressourcerie de Chambon-sur-Voueize © Radio France - Lisa Melia
Le "meuble mystère" de la ressourcerie de Chambon-sur-Voueize - Radio France
Le "meuble mystère" de la ressourcerie de Chambon-sur-Voueize © Radio France - Lisa Melia
Le "meuble mystère" de la ressourcerie de Chambon-sur-Voueize - Radio France
Le "meuble mystère" de la ressourcerie de Chambon-sur-Voueize © Radio France - Lisa Melia

Dans la zone industrielle, les coordinateurs, les salariés et les bénévoles de La Dynamo s'activent sans cesse. "Ici, c'est la zone de déchargement, explique William Devriendt, l'un des coordinateurs. Les particuliers peuvent nous apporter ce dont ils veulent se débarrasser. Nos salariés qui sont des emplois en réinsertion, les déchargent et les trient. Ils passent ensuite dans la zone de revalorisation : on les nettoie, on les répare dans la mesure du possible et on les installe ensuite dans la partie vente."

Qu'on ne s'y trompe pas, toutefois : les ressourceries ne sont pas des brocantes. Le but n'est pas lucratif. Leur objectif est d'éviter que nos déchets se retrouvent tous à la poubelle. Pour cela, l'équipe identifie les objets qui peuvent être sauvés et à qui on peut offrir une deuxième vie. 

Malgré les apparences, les ressourceries ne sont pas des brocantes - Radio France
Malgré les apparences, les ressourceries ne sont pas des brocantes © Radio France - Lisa Melia

Isabelle, également coordinatrice, s'affaire dans l'espace de revalorisation, une étiqueteuse à la main : "j'essaie de fixer un prix, en me basant sur les prix dans le commerce. Ce portant, par exemple, vaudrait une dizaine d'euros dans n'importe quel magasin de décoration. Ici, on va le proposer autour de cinq euros. En général, on applique 30 à 50% en fonction de l'état de l'objet et du travail nécessaire pour réparer et nettoyer."

Isabelle, l'une des coordinatrices de la ressourcerie - Radio France
Isabelle, l'une des coordinatrices de la ressourcerie © Radio France - Lisa Melia

En l'espace de trois ans, La Dynamo a réussi à collecter "l'équivalent de quatre boeing" de déchets. "Nous réfléchissons en tonnes, précise William Devriendt. Nous avons pu valoriser plus de 172 tonnes d'objets. Soit, 172 twingos." Il préfère ces métaphores, plus parlantes selon lui pour mesurer l'effet bénéfique des ressourceries. Sans ces structures, ces déchets auraient été, pour la majorité, enfouis. Or, non seulement ce n'est pas idéal pour nos sols, mais l'enfouissement fait dépenser de l'énergie supplémentaire. 

Dans l'espace de revalorisation, les objets sont préparés pour leur nouvelle vie - Radio France
Dans l'espace de revalorisation, les objets sont préparés pour leur nouvelle vie © Radio France - Lisa Melia

Les Creusois sont-ils au rendez-vous du ré-emploi ? La Semaine des Ressourceries et le meuble mystère dans le centre de Chambon-sur-Voueize doivent permettre de faire mieux connaître ces structures. Même sans ça, en trois ans, le nombre d'usagers ne cesse de progresser. "J'ai trouvé de petits trésors, dans les allées", dit en souriant Claire, le nez dans des cartons à dessins. Elle se décrit comme une habituée en devenir de la ressourcerie, convaincue par ce mode de consommation plus éthique. Un peu plus loin, il y a de quoi refaire des services à vaisselle entiers, parfait pour les étudiants qui doivent s'équiper à moindre coût.  

"Les gens ne viennent pas que pour les objets", tempère Cécile, coordinatrice à La Dynamo. Elle vous dirige, en souriant, vers un espace avec des thermos de thé et de café, un ordinateur et un pot en verre étiqueté "pot à idées". "Nous sommes comme des voisins, poursuit Cécile. Les gens peuvent accéder à internet, on les aide parfois, y compris pour des démarches. Certains viennent parce qu'ils savent qu'on les reconnaît, qu'on les appelle par leur prénom, ça leur fait un contact alors qu'ils sont plutôt isolés."

Reportage à la ressourcerie La Dynamo de Chambon-sur-Voueize

Choix de la station

France Bleu